Ile Maurice: Dettes de Rakesh Gooljaury - Deux autres propriétés seront vendues à la barre

La décision a été prise par la Master and Registrar de la Cour suprême, Me Ratna Seetohul Toolsee, hier, jeudi 23 mai. Deux propriétés de Rakesh Gooljaury, ex partenaire d'affaires de Nandanee Soornack, seront vendues à la barre, le 3 octobre 2019.

Celle située à Flic-enFlac, Wolmar, est mise à prix à Rs 2 900 000. Tandis que la propriété sise à Saint-Pierre sera vendue à Rs 5,5 millions.

Le premier terrain de Flic-en-Flac consiste en un emplacement commercial, situé au rez-de-chaussée du West Block, sur une superficie intérieure hors mur de 76,42 mètres carrés.

Ce- lui-ci comprend un coin toilettes et WC faisant partie de l'immeuble Les Sables d'Or, qui est érigé sur une portion de terrain de la contenance de 1 500 mètres carrés. La propriété est pourvue d'eau potable et d'électricité. Il y a également un emplacement de 12 mètres carrés pour une aire de stationnement.

Pour ce qui est de la propriété sise à Saint-Pierre, elle se trouve sur une portion de terrain de la contenance de 296,39 mètres carrés.

S'y trouve également un bâtiment en dur d'un étage, avec une fourniture d'eau et d'électricité. C'est Me André Robert, Senior Attorney, qui est responsable de cette vente.

Deux autres propriétés de Rakesh Gooljaury avaient été vendues le 21 février de cette année. Il s'agissait d'un immeuble érigé sur une portion de terrain de 1 500 mètres carrés à Flic-en-Flac et un autre bâtiment situé sur un terrain à bail de 380 mètres carrés à Belle-Mare.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.