Cameroun: Projets abandonnés - 334 marchés résiliés

Une décision du ministre Talba Malla met les prestataires hors-jeu de la commande publique pour une durée de deux ans.

Pendant deux années, plus de 334 entreprises et prestataires de services publics ne pourront faire acte de candidature, ni contracter ou sous-traiter tout ou une partie des prestations objet de la commande publique. C'est la conséquence directe de la suspension dont ils font l'objet suivant la décision du ministre délégué à la présidence de la République chargé des Marchés publics (Minmap), Ibrahim Talba Malla, datant du 6 mai dernier.

Suite à l'exécution partielle de certains marchés publics durant les exercices 2014, 2015, 2016 et 2017 à travers les différentes régions du pays, le Minmap avait déjà interpellé les entreprises en charge des travaux en janvier dernier. Il était question qu'elles se remobilisent sur le terrain pour finaliser les travaux.

Un moratoire de 21 jours leur avait alors été accordé en avril pour fournir un ordre de service dûment signé par le maître d'ouvrage ou maître d'ouvrage délégué. A peine 10 d'entre elles ont effectivement produit des éléments justificatifs de la reprise des travaux. Dans un communiqué publié en avril dernier, Ibrahim Talba Malla accordait une nouvelle prorogation de 21 jours pour cette mise en règle. Il avait alors annoncé une éventuelle résiliation des contrats des contrevenants.

Etant entendu que selon la circulaire du 25 janvier 2017, « les défaillances des cocontractants dans l'exécution des marchés précédents sont désormais considé rées comme critère éliminatoire dans l'attribution de nouveaux marchés ». Chose promise chose due. Après plusieurs mises en garde, le Minmap a donc procédé à la résiliation aux torts, frais et risques des entreprises titulaires comme le prévoit les dispositions combi nées des articles 182 et 184 du décret du 20 juin 2018 portant Code des marchés publics.

La décision indique cependant que certains presta taires pourront être réintégrés en cas de dérogations spéciales accordées exclusivement par le ministre des Marchés publics.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.