Congo-Kinshasa: Shera Bamuanya - «L'architecture est un métier encore peu connu du grand public »

Les portes de l'Institut Supérieur de l'Architecture et Urbanisme sont ouvertes aux publics depuis le mercredi 22 mai dernier.

Pour la circonstance, une série d'expositions leur est consacrée au sein de cette institution où s'apprend le noble métier d'Architecture, pourtant ignoré par plus d'un jeune congolais. Ces expositions se veulent avant tout pédagogiques mais également l'occasion pour le grand public, du simple curieux au plus éclairé, de découvrir toute la diversité du métier d'architecte, a signifié à l'opinion la Coordonnatrice de ces travaux, Madame Shera Bamuanya. Ces journées de découvertes prendront fin ce samedi 25 mai 2019.

L'architecture est le témoin incorruptible de l'histoire, lit-on à l'entrée de cette institution d'art esthétique. « L'ISAU peut tout à la fois s'enorgueillir à juste titre d'avoir déjà une renommée en tant que la seule école d'architecture à Kinshasa, et d'avoir réussi à s'affirmer au quotidien, à voir le nombre aujourd'hui des nouvelles recrues en son sein, comme se le réclament les étudiants de cette faculté. Pourtant, il est indéniable que ce métier demeure jusqu'aujourd'hui très peu connu. Il suffit de poser des questions à Monsieur tout le monde, ou même parfois à quelques esprits aguerris pour comprendre que beaucoup de confusions farcissent encore l'esprit des kinois sur le vrai sens de l'architecture, mieux, sur sa particularité d'autres branches, tels que le bâtiment, l'urbanisme et le design», a épilogué Shera Bamuanya, la Coordonnatrice des travaux exposés.

On nous confond à tort

A tout prendre, l'ISAU inscrit deux départements en son sein, a expliqué Shera Bamuanya, avant de poursuivre : « il y a l'architecture et l'urbanisme. Ces deux sciences diffèrent également. La première s'inscrit dans la conception des espaces et la construction des édifices en respectant les règles empiriques ou scientifiques, ainsi que des concepts esthétiques, classiques ou nouveau... En ce qui concerne l'urbanisme, Shera Bamuanya avance qu'il désigne l'ensemble des sciences, des techniques et des arts relatifs à l'aménagement des espaces urbains. Ceci n'a rien à avoir avec le bâtiment et le design qui ont une toute autre connotation. On nous confond à tort, en tous cas, puisque les autres branches associées ne font que se compléter à celle-ci », s'est-elle contentée de dire. Il appert que pour plusieurs compatriotes, la confusion provenait du fait que l'architecture était l'un des départements de l'IBTP, et que quelques temps après, elle a été détachée pour être jointe à l'urbanisme et constituer ainsi une seule institution.

En grosso modo, il sied de savoir que cette exposition à double but est censée éclairer des esprits, intéresser les débutants au sein de cette faculté, pour que ces derniers se mettent au travail. Mais aussi, faut-il ajouter, attirer l'avidité des amoureux de l'esthétique et de belles constructions, car il faut le dire, ces exposants visent tout autant la clientèle que l'admiration. Plusieurs étudiants ayant exposé leurs produits expliquent, cependant, les difficultés rencontrées qui sont strictement d'ordre financier.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.