24 Mai 2019

Cote d'Ivoire: Mode budget-programme - Les ordonnateurs des EPN en formation

Suivant les directives de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), la Côte d'Ivoire a décidé d'adopter un nouveau mécanisme de gestion budgétaire, dénommé le budget-programme.

En attendant le basculement du mode de gestion actuel à ce nouveau mécanisme budgétaire, prévu pour le 1er janvier 2020, la Direction générale du budget et des finances organise, depuis hier, un séminaire de formation à l'intention des ordonnateurs des établissements publiques nationaux (EPN) et leurs responsables financiers en vue de préparer la mise en œuvre de ce mécanisme.

Afin de s'imprégner de ce nouveau mode de gestion budgétaire, les participants seront formés dans six modules notamment sur la généralité, les investissements, la nomenclature budgétaire, la gestion des programmes, la préparation des documents de programmation budgétaire et économique pluriannuelle et les rapports annuels de performance.

Au nom du secrétaire d'Etat en charge du Budget et du Portefeuille de l'Etat, le directeur de cabinet Adama Sall a indiqué que la réussite du basculement de la Côte d'Ivoire au budget-programme nécessite au préalable, la réalisation d'un certain nombre d'étapes en 2019 notamment la mise en exploitation d'un nouveau système d'information budgétaire et particulièrement, la formation des acteurs.

C'est pourquoi, il a salué la formation des participants. «En effet, ordonnateurs des EPN, vous faites partie intégrante de la chaîne de décision de la hiérarchie administrative.

Car, en votre qualité de responsables du budget opérationnel de programme, vous contribuez, au sein de votre unité administrative, à la mise en œuvre opérationnelle et à l'atteinte des objectifs du programme dont vous relevez», a-t-il indiqué.

A l'en croire, le séminaire permettra de décliner les innovations apportées aux procédures d'élaborations, d'approbation et de vote du budget et les rôles des acteurs appelés à conduire le processus budgétaire, de présenter les nouveaux métiers budgétaires engendrés, les modalités de leur exercice et les contraintes qui en résultent en termes de responsabilités et d'expliquer le rôle de chacun des pouvoirs législatifs, exécutifs et judiciaires dans la nouvelle donne budgétaire.

Initié par l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) en vue de mettre en place un cadre harmonisé de gestion des finances publiques, le budget-programme a pour objectifs d'insuffler une plus grande cohérence entre les objectifs de développement et les allocations budgétaires de sorte à accroître l'efficacité de la dépense.

Contrairement au budget annuel, le budget-programme sera élaboré et présenté pour une période de trois ans.

A ce jour, les membres du gouvernement, les directeurs généraux de toute l'administration centrale, les chefs de cabinets ministériels, les directeurs des affaires financières (DAF) des ministères et secrétariats d'Etat, toutes les structures du secrétariat d'Etat et celles du ministère du Plan et du Développement, chargées de l'élaboration du budget ont été imprégnés sur le budget-programme.

Cote d'Ivoire

Sahel - Sall et Ouattara pointent les lacunes du dispositif sécuritaire

L'insécurité au Sahel a été à l'ordre du jour d'un entretien jeudi entre les… Plus »

Copyright © 2019 Le Patriote. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.