Sénégal: Mouhamadou Makhtar Cissé - «Une baisse du coût de l'electricité ne peut pas être envisagée dans le contexte actuel»

Une baisse du coût de l'électricité n'est pas pour le moment envisageable. C'est du moins l'avis du Ministre de l'énergie et du pétrole Mouhamadou Makhtar Cissé. Il présidait hier, jeudi 23 mai, la cérémonie de réception des composantes turbines du parc éolien de Taïba Ndiaye. Ce projet d'un coût global de 200 milliards de francs Cfa a une capacité de production de 158 Mw d'électricité.

Les consommateurs qui s'attendaient à une baisse du prix de l'électricité vont encore devoir patienter. Car, le Ministre de l'énergie et du pétrole, Mouhamadou Makhtar Cissé a fait savoir qu'une baisse du coût de l'électricité ne peut pas être envisagée dans le contexte actuel.

Il s'exprimait hier, jeudi 23 mai lors de la cérémonie de réception des composantes turbines du parc éolien de Taiba Ndiaye. «Déjà, le parc éolien n'est opérationnel qu'à partir de décembre prochain pour les premiers 50 Mw. C'est 200 milliards d'investissement qu'il faut rembourser.

Les investissements dans le secteur sont très lourds et jusqu'à présent, nous continuons, pour l'essentiel de notre parc de production, de dépendre des importations de pétrole dont nous ne maitrisons pas les cours.

Aujourd'hui, les cours sont en train de monter. Ce qui est inquiétant d'ailleurs pour le prix de l'électricité et du carburant. Parce que jusqu'à présent c'est l'Etat qui supporte.

Il y a des pertes commerciales très importantes pour la Sar (société africaine de raffinage) et la Senelec. Il y a surtout un coût budgétaire en termes de subventions supportées par l'Etat de l'ordre de 200 millions de francs CFA depuis 2016», a-t-il fait part.

Il pense plutôt qu'il faut d'abord arriver à maitriser les coûts de productions avant d'enclencher une baisse.

«Le défi majeur aujourd'hui, c'est la stabilité du système de fourniture de l'électricité et après le problème du coût pourra être adressé à l'horizon 2022-2023 avec l'arrivée du gaz et du pétrole», a-t-il conclu.

Revenant sur la construction du parc éolien de Taïba Ndiaye, le Ministre soutient que ce projet a un impact énorme sur l'environnement. «C'est 300 mille tonnes de Carbonne économisées. C'est comme si on avait planté 1 million 500 mille arbres», démontre-t-il.

Le parc de Taïba Ndiaye est le premier parc éolien de l'Afrique de l'Ouest. Ce projet d'un coût global de 200 milliards de francs Cfa, va produire 158 Mw d'électricité pour le pays.

Ce qui représente plus de la moitié de l'énergie renouvelable du Sénégal. Les premiers 50 Mw de cette centrale seront dans le réseau de Senelec d'ici la fin de l'année 2019.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.