Afrique: Les élections perturbées par une coupure des réseaux sociaux et des médias d'opposition.

communiqué de presse

Reporters sans frontières (RSF) dénonce l'interruption du signal de deux chaînes de télévision, réputées favorables à l'opposition, ainsi qu'une brève coupure des réseaux sociaux, qui ont entravé la circulation de l'information dans un scrutin qui s'annonce serré.

Mardi 21 mai, les Malawites se sont rendus aux urnes pour élire leur président, les membres du Parlement et les conseillers locaux. Le vote s'est déroulé sans incidents majeurs. Cependant, peu après la fermeture des bureaux de vote et le début du décompte des voix, Whatsapp et Facebook étaient inaccessibles. La diffusion de Times Television et de Zodiak Broadcasting, deux chaînes de télévision privées connues pour être favorables à l'opposition, a également été interrompue. Selon le propriétaire de cette dernière, les câbles de transmission auraient été volontairement vandalisés, les empêchant de diffuser les estimations des résultats.

Selon les informations recueillies par RSF, les réseaux sociaux et les deux chaînes de télévision ont été remis en service tard dans la nuit du mardi au mercredi, après les protestations des médias concernés auprès de la présidente de la Commission électorale du Malawi, Jane Ansah.

"Bloquer les réseaux sociaux et empêcher des médias d'émettre en période électorale constitue une entrave à la circulation de l'information et affecte la crédibilité et la transparence du scrutin", s'inquiète RSF.

Le président sortant, Peter Mutharika, n'est pas assuré d'être réélu, fortement concurrencé par son propre vice-président, Saulos Chilima, et Lazarus Chakwera, chef du parti d'opposition principal, le Parti du Congrès du Malawi. Son gouvernement s'est défendu dans un bref communiqué le mercredi 22 mai de toutes ingérences et a appelé les fournisseurs d'accès à "s'assurer que leurs services fonctionnent efficacement".

Le Malawi occupe la 68e place sur 180 au Classement mondial de la liberté de la presse établi par RSF en 2019.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RSF

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.