24 Mai 2019

Cote d'Ivoire: Mabri ne fait plus la promotion du RHDP (cadre UDPCI)

Pour certains cadres et élus de l'Udpci, Albert Mabri Toikeusse, président de leur parti, ne met plus suffisamment ne promeut plus le Rhdp sur le terrain. Regroupés au sein d'un nouveau mouvement dénommée "2020, Rhdp d'abord", ils l'ont fait savoir lors d'une conférence de presse, le vendredi 24 mai 2019, a Treichville.

Pour Yao Kouadio, vice-président de l'Udpci et premier responsable du mouvement, l'engagement de Mabri Toikeusse pour le Rhdp n'est plus à 100%,. depuis le Congrès du Rhdp. «Depuis le 26 janvier 2019 (date du Congrès constitutif du Rhdp. Ndlr) le président Albert Mabri Toikeusse n'a plus le même engagement pour le Rhdp. Il parle de moins en moins du Rhdp. Il ne fait plus la promotion du parti, a la hauteur de ses capacités. Nous connaissons la force de frappe du président Mabri, lorsqu'il est à fond dans un combat. Mais depuis le 26 janvier, il n'est plus le même», a fait remarquer Yao Kouadio, ex-Maire de la commune de Guitry. Il estime que le président de l'Udpci ne défend plus le Rhdp comme il l'avait fait lors de la campagne pour la promotion de la candidature unique du Président Ouattara en 2015. «Il parle maintenant plus de l'Udpci que du Rhdp », a-t-il ajouté.

Selon lui, ses camarades et lui ont décidé d'interpeller le président de leur parti sur le danger d'une telle attitude. «Nous sommes engagés dans une famille politique qu'est le Rhdp. Nous ne devons plus parler que du Rhdp. L'Udpci est en veilleuse. On ne peut pas laisser le Rhdp et faire la promotion de l'Udpci. Cela crée un malaise. Mes camarades et moi, sommes en mission pour sauver les engagements que nous avons pris envers nos alliés dans le Rhdp. Que le président arrête de dire aux militants que l'Udpci aura un candidat en 2020. En 2020, notre parti soutiendra le candidat du Rhdp, quelque soit la personnalité qui sera désignée. On ne peut pas être avec les autres et être seul à la fois. Si nous devons quitter le Rhdp, il y a les voies indiquées. Mais, arrêtons les jeux troubles», a interpellé Yao Kouadio, en présence de l'ex-ministre Albert Flindé, actuellement Conseiller spécial du premier ministre Amadou Gon Coulibaly.

Yao Kouadio en a profité pour annoncer la présentation officielle de son mouvement, au début du mois de juin 2019, a Divo.

Cote d'Ivoire

Sahel - Sall et Ouattara pointent les lacunes du dispositif sécuritaire

L'insécurité au Sahel a été à l'ordre du jour d'un entretien jeudi entre les… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 L'Intelligent d'Abidjan. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.