Congo-Kinshasa: Ebola en RDC - La situation du personnel médical de plus en plus précaire

En RDC, plusieurs médecins et infirmiers, travaillant dans les territoires de Beni et Lubero, sont obligés de fuir, de déménager ou de quitter temporairement leur domicile suite à des menaces de mort. C'est le ministère de la Santé qui l'annonce dans son dernier communiqué consacré à l'épidémie. Particulièrement touchés, les personnels de la zone de santé de Musienene dans le Lubero, où, conséquence grave, plusieurs centres de santé ont tout simplement été obligés de fermer.

Menaces verbales, appels téléphoniques, ou tracts appelant à la violence contre eux, les médecins et infirmiers du Lubero vivent dans un climat d'« angoisse », selon le président de la société civile du territoire. À Musienene par exemple, au moins trois centres de santé ont déjà fermé, après que leur personnel a dû fuir en urgence.

Groupes armés

Ce jeudi, au cours d'une réunion les infirmiers de cette zone de santé, ont tous menacé de faire « grève » si les autorités ne font pas le nécessaire rapidement pour que cessent ces menaces. « On ne connait pas l'origine exacte des menaces », explique George Kasongo le président de la société civile sur place, mais dans certains tracts, référence est faite à des groupes armés, nombreux dans la zone, d'où l'inquiétude qui grandit.

Ces fermetures de centre de santé ont non seulement un impact sur la propagation d'Ebola, mais aussi sur tout le système de santé. À Musienene, une femme enceinte doit parfois parcourir jusque 40 kilomètres de routes en très mauvais état pour trouver des soins sans oublier le paludisme. Maladie pour laquelle une partie des habitants a déjà déserté les centres de santé, craignant parfois une attaque, mais le plus souvent d'être suspecté d'avoir contracté Ebola et conduit dans un centre des traitements de l'épidémie perçus comme des mouroirs par une partie de la population.

Ebola a tué 1 204 personnes

Au total, 132 attaques contre des structures sanitaires ont été recensées, causant quatre morts et 38 blessés parmi les patients et agents de santé, ont été recensées depuis le début de cette épidémie. Plus de 1 240 personnes sont décédées, atteintes par la maladie d'Ebola depuis le 1er août 2018 en RDC.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Ebola

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.