Guinée: Dar-es-Salam - « Toute personne qui nous parlera de 3e mandat verra ce qu'on fera », prévient un déguerpi

Pendant que le projet de troisième en faveur d'Alpha Condé fait couler des salives dans la cité, le gouvernement guinéen a décidé de démolir des maisons au quartier Dar-es-Salam au même moment. Cette opération lancée hier jeudi par le ministre de l'habitat, de la ville et du territoire risque d'impacter ce projet. En plein colères certains sinistrés de ce quartier ont exprimé leur colère au micro de certains journalistes présents.

Très déçues, des victimes ne cachent pas leur colère. Des slogans hostiles au gouvernement fusent de partout. « Toute personne qui nous parlera de troisième mandat verra ce qu'on fera. Il va partir en 2020, Alpha Condé nous a fatigués. Depuis qu'il est au pouvoir, c'est des malheurs seulement. C'est un président malheureux », a fustigé Souleymane Diallo, père de famille.

Pendant cette opération, les forces de l'ordre s'est affrontement face à la foule. Des jets de pierre et de lacrymogène tombaient de partout. « C'est les gendarme qui nous provoque. Partout, ils nous voient arrêtés, ils nous offensent pour nous dire de se disperser. Ils ne font que nous gazés ici. Le président comme c'est son dernier mandat, Dieu merci parce qu'il va bientôt quitter et il sera avec sa conscience du mal qu'il a fait au guinéen. C'est la première fois, en une année, on déguerpit les gens comme des animaux », a martelé un autre citoyen, Saliou Bella Baldé.

Cette opération de déguerpissement est entrée dans sa phase d'exécution jeudi sous l'œil vigilant d'éléments des forces de défense et de sécurité déployés en masse dans la zone. Pour le moment ces forces de l'ordre et riverains s'affrontent à chaque instant.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.