Togo: Dialogue transfrontalier pour lutter contre l'extrémisme

24 Mai 2019

Le secrétaire exécutif du Conseil de l'entente, Patrice Kouamé, a préconisé un renforcement de la décentralisation et du dialogue transfrontalier afin de lutter contre l'extrémisme violent dans cet espace géographique composé du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d'Ivoire, du Niger et du Togo.

Il a rencontré jeudi à Ouagadougou le président Roch Marc Christian Kaboré dont le pays est la cible d'actions terroristes.

M. Kouamé estime que 'l'espace frontalier doit être pris en charge dans les politiques de développement pour mieux sécuriser les frontières'.

Le Conseil de l'entente comprend les pays suivants : Bénin, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Niger et Togo.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.