24 Mai 2019

Ile Maurice: Élections en Inde - Nouvelle victoire pour Modi, l'ami de Maurice

«Nos rapports avec lui sont extraordinaires.» C'est en ces termes que Sateeaved Seebaluck, Senior Advisor auprès du ministre mentor, commentait hier, jeudi 23 mai, la réélection de Narendra Modi à la tête de l'Inde. Interrogé par l'express, il a tenu d'abord à préciser qu'il parle en son nom personnel et non au nom du gouvernement. Le haut fonctionnaire décrit tout de même la nature des relations qu'entretient Maurice avec l'Inde ou encore les liens entre Narendra Modi et Pravind Jugnauth.

«Si l'on prend le dossier Chagos comme exemple, nous avons toujours pu compter sur le soutien de l'Inde. Mais il y a aussi les projets de développement qui reposent sur le financement qu'a reçu Maurice de l'Inde. Pour nous, c'est la continuité», soutient Sateeaved Seebaluck.

À Maurice, lorsque l'on parle de l'Inde, les anciens gouvernements comme l'actuel sont unanimes: le pays a toujours pu compter sur la Grande péninsule, qui reste un de nos pays de peuplement.

Arvin Boolell, ancien ministre des Affaires étrangères et actuel député de l'opposition, est d'avis que la réélection de Narendra Modi est rassurante pour l'économie indienne. «Il y aura une permanence. Il y a une attente chez les jeunes pour la création d'emplois», avance-t-il.

L'accord avec Agalega

Sur le plan local, que représentent ces élections ? À cette question, le député du Parti travailliste ne peut s'empêcher d'évoquer la présence indienne sur Agalega. «Si nous parlons du contexte international, nous comprenons bien que l'Inde n'est pas contre la présence des Américains dans l'océan Indien. Mais il est clair que la Grande péninsule ne veut pas que les Américains soient les seuls policiers de la région. D'où l'intérêt pour Agalega. Pour Maurice, je suis d'avis qu'il est plus que temps que l'accord qui a été signé entre nos deux États au sujet d'Agalega soit rendu public. D'ailleurs, l'Inde n'est pas contre», poursuit Arvin Boolell.

Pour le leader du Parti travailliste, Navin Ramgoolam, les relations excellentes entre Maurice et l'Inde ne sont pas à négliger. Mais «il ne faut pas oublier que l'Inde est une grande puissance nucléaire».

À Maurice, il existe aussi le mouvement des amis du Bharatiya Janata Party (BJP). Contactée, Vivedita Nathoo, vice-présidente de l'Overseas Friends of BJP, affirme que la réélection de Narendra Modi n'est pas une surprise. «C'est le fruit du travail abattu dans le courant des cinq dernières années. Il faut croire que le BJP fait du bon boulot pour qu'il soit réélu avec une si grande majorité. On ne peut flouer la population. Je me rends souvent en Inde et le développement saute aux yeux», affirme-t-elle.

«Roadshows»

D'ajouter qu'avant même que les résultats officiels ne soient connus, des supporters du BJP à Maurice l'ont appelée pour demander des drapeaux du parti et le tricolore indien. «Ils comptent faire des roadshows», explique Nivedita Nathoo. Cette dernière organise, d'ailleurs, une fête au siège du Human Service Trust à Calebasses, la semaine prochaine pour célébrer la victoire de Narendra Modi et du BJP.

Nous avons aussi sollicité le leader du Mouvement militant mauricien, Paul Bérenger, et le leader de l'opposition, Xavier-Luc Duval. Si le premier a affirmé qu'il commentera le sujet ce samedi 25 mai lors de sa conférence de presse, le leader de l'opposition a, lui, déclaré: «Je le félicite. Il a mené une campagne exemplaire.»

Relations Inde-Maurice : un cocktail de coopération et d'amour

La coopération Inde-Maurice ne date pas d'hier. Cependant, rien que ces dernières années, Maurice a reçu de l'aide financière à hauteur de plusieurs milliards de roupies. Dans le cadre du Budget 2017-2018, Pravind Jugnauth annonçait que l'Inde accordait une ligne de crédit d'un montant de Rs 22,5 milliards et une subvention de Rs 12,7 milliards à Maurice. Soit un total de Rs 35,2 milliards. La subvention sert à la réalisation de cinq projets : le Metro Express (Rs 9,9 milliards), le nouveau bâtiment de la Cour suprême (Rs 1,1 milliard), la distribution des tablettes dans le primaire (Rs 500 millions), la construction de logements sociaux (Rs 700 millions) et le nouvel hôpital ENT à Vacoas (Rs 500 millions). D'ailleurs, ce n'est pas qu'une question d'argent, mais aussi de relations bilatérales, qui se consolident avec le temps. Ce janvier, le Premier ministre (PM) était l'invité d'honneur au Pravasi Bharatiya Divas, à Varanasi, en Inde. Toujours en janvier, le premier immeuble de la cyber cité d'Ébène, la Cyber Tower 1, a été rebaptisé Shri Atal Bihari Vajpayee Tower, du nom de l'ancien PM indien. Par ailleurs, du 18 au 20 août dernier, Maurice a accueilli la 11e édition de la World Hindi Conference au SVICC, à Pailles, événement pour lequel la ministre indienne des Affaires étrangères, Sushma Swaraj, a fait le déplacement. Sans oublier l'inauguration du quartier général du World Hindi Secretariat, à Phoenix, par le président indien Ram Nath Kovind, le 13 mars 2018. La veille, ce dernier a aussi assisté aux célébrations de l'Indépendance de Maurice, en tant qu'invité d'honneur.

Réactions

Madhu Gujadhur, originaire de l'Uttar Pradesh, animatrice dans l'audiovisuel

«Je suis une grande fan de Narendra Modi. Ces quatre derniers mois, j'ai mis de côté mes écritures pour m'adonner pleinement à le soutenir sur les réseaux sociaux. J'avais juré que j'apporterais ma contribution pour qu'il obtienne un second mandat en tant que Premier ministre. Car il donne à tous ce dont ils ont besoin. Je suis très heureuse qu'il ait été élu une nouvelle fois. J'ai écouté son discours de victoire. Cela m'a beaucoup touché quand il a dit qu'il dédit sa vie à toute la population indienne.»

Anupam Jain, originaire de Jaipur au Rajasthan, directeur d'une société

«C'est un grand moment que de faire partie de cette victoire écrasante de Narendra Modi. Je suis emballé et fier. Lorsqu'il est devenu le chef du gouvernement de la

plus grande démocratie du globe, on a eu une identité internationale. Dans les prochaines cinq années, l'Inde figurera parmi les pays les plus puissants du monde. Sans compter qu'avec Maurice, "Chota Bharat" comme on l'appelle, la coopération sera consolidée.»

Nusrat Malik, originaire d'indore, Madhya Pradesh, professionnelle de la santé

«C'est un grand jour pour le BJP et ses alliés. Ce n'est pas une mince affaire que de remporter les plus grandes élections du monde avec une telle marge. Je peux ne pas m'aligner à la politique du parti mais vraiment, chapeau ! Narendra Modi a obtenu une majorité plus grande que celle de 2014. Par ailleurs, la campagne de Rahul Gandhi a été une belle expérience. Il a mis l'accent sur l'humanisme, la constitutionnalité, la compassion et la laïcité.»

Ile Maurice

Infrastructures - La Ring Road Phase 2 pas pour bientôt

Il faudra patienter encore longtemps avant l'utilisation complète de la Ring Road pour entrer dans la capitale. Plus »

Copyright © 2019 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.