Cote d'Ivoire: Amélioration des Droits de l'homme en RCI - La CNDH exprime sa reconnaissance au Secrétariat d'Etat

La Cndh et le Secrétariat d'Etat ont convenu de l'institution d'une réunion bilatérale bimensuelle en vue d'une action concertée...

Dans le cadre de ses visites de travail, le Conseil National des Droits de l'homme (Cndh) a été reçu en audience par Mme la Secrétaire d'Etat, auprès du Garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Droits de l'Homme, chargée des Droits de l'Homme, Madame Aimé Zebeyoux, le 23 mai 2019, à son cabinet sis à Cocody.

Situant l'esprit de cette visite, Mme Namizata Sangaré, Présidente du Cndh, a expliqué qu'il s'agissait pour elle et les conseillers membres de la délégation, de venir marquer leur reconnaissance à la ministre pour son implication personnelle dans l'installation des organes du Cndh.

Elle a également profité de l'occasion pour présenter à son hôte du jour, certaines préoccupations qui ralentissent à ce jour le démarrage effectif des activités du Cndh et souhaité son implication dans leur traitement.

Après les avoir félicités respectivement pour leur élection et leur nomination par le Gouvernement, en qualité de Conseiller, la Secrétaire d'Etat a marqué sa disponibilité à œuvrer de concert avec le Cndh pour l'amélioration des Droits de l'homme en Côte d'Ivoire : « C'est alors le lieu de saluer l'initiative prise pour cette visite qui augure de la franche collaboration que nous aurons dans notre quête de l'amélioration des Droits de l'Homme sur le territoire national pour une Côte d'Ivoire émergente », a-t-elle conclu.

Les deux parties ont convenu de l'institution d'une réunion bilatérale bimensuelle en vue d'une action concertée pour l'amélioration des Droits de l'homme en Côte d'Ivoire.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.