Ile Maurice: Escroquerie alléguée par une Mauricienne - Trois victimes étrangères débarquent au pays

Ils veulent retrouver le couple qui leur avait promis monts et merveilles à Maurice. Trois des 150 étrangers arnaqués par une Mauricienne et son mari égyptien, en Turquie, ont fait le déplacement depuis Istanbul pour essayer de retracer les escrocs sur le sol mauricien. Ainsi, Omar Msstour et deux autres de ses compagnons d'infortune, sont au pays depuis le 18 mai. Pour le moment, ils n'ont pu mettre la main sur les arnaqueurs.

«Je suis venu à Maurice pour entrer en contact avec la société qui, selon le couple, aurait dû m'employer», nous dit Omar Msstour. Sur le contrat en sa possession, il est mentionné qu'il sera employé comme agent de sécurité auprès de Brink's Mauritius, dont le siège social se trouve à Solitude, Triolet. Cependant, ses deux amis et lui ont vu leur crainte se confirmer quand ils se sont rendu compte que la société n'est pas au courant de cette affaire et qu'il n'y a jamais eu de demande de recrutement en leur nom.

Selon les victimes, le mari de la Mauricienne est le cerveau de l'affaire. «La femme ne paraît pas si intelligente. On a pris énormément de risques pour venir jusqu'ici. On a pu trouver les moyens pour payer notre déplacement. Mais pour les autres qui sont restés en Turquie, cela ne va pas très fort car ils sont à la rue», nous dit Omar Msstour. Selon les étrangers, ce serait le personnel de Brink's Mauritius qui a contacté la police de Triolet. Tous trois ont fourni une description détaillée des deux escrocs et une enquête a été ouverte pour les retrouver.

Pour sa part, sollicitée par l'express, Elif Ulku Orji, la directrice de l'agence Bahres Angel International, située à Istanbul, nie toute accusation portée contre elle. «Je n'étais pas au courant des agissements de ce couple.» Elle affirme d'ailleurs avoir payé les frais de vaccination des étrangers «recrutés» par le couple, sur les conseils de la Mauricienne, qui collaborait avec elle. «Ces personnes escroquées sont sans argent et sans un toit. Elles sont maintenant ma priorité. Elle (NdlR, la Mauricienne) est partie et c'est moi qui dois répondre à tous ces pauvres gens», nous confie la directrice.

De leur côté, Omar Msstour et ses deux amis continuent à manger leur pain noir. Deux d'entre eux reprennent l'avion bientôt pour la Turquie, alors que le troisième restera au pays quelques jours de plus dans l'espoir d'en savoir plus sur le couple d'escrocs.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.