Ile Maurice: Conseil des ministres - Une flotte nationale de pêche envisagée

«Maurice doit pouvoir développer une flotte nationale de pêche.» C'est là l'une des recommandations du comité ministériel pour l'économie bleue agrées par le Conseil des ministres ce vendredi 24 mai. Dans le compte rendu du cabinet, plusieurs recommandations concernant le développement du secteur de la pêche sont listées.

Parmi elles, des négociations avec l'Union européenne pour plus de vérifications concernant les quotas et certifications, ainsi que la mise sur pied de mécanismes afin d'empêcher la surpêche dans les eaux mauriciennes. Il est aussi recommandé au pays de développer une flotte nationale de pêche, de revoir les Fisheries and Marine Resources (Toxic Fish) Regulations 2004 et revoir les prix des prises accessoires afin de refléter les prix du marché.

Autre décision du cabinet, celle de mettre sur pied un Akademi Kreol Repiblik Moris pour faire le suivi sur le développement et l'utilisation du Kreol morisien dans le pays. Cette instance devra s'assurer que le Kreol Repiblik Moris soit de norme nationale. Elle devra également effectuer des études linguistiques et suivre l'évolution du Kreol Repiblik Moris, encourager la littérature en créole et conseiller le ministère de l'Éducation sur cette langue.

Le compte rendu du cabinet indique également que plusieurs activités auront lieu en juin à divers endroits de l'île dans le cadre de la Journée de l'environnement célébrée le 5 juin.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.