Sénégal: Diourbel - 44,5% des élèves orientés en série S en 2018 (IA)

Diourbel — Le pourcentage des élèves orientés vers les séries scientifiques en 2018 est de 44,5% dans la région de Diourbel, dépassant légèrement les objectifs fixés au départ, a souligné vendredi l'Inspecteur d'académie, Seydou Sy.

"Le pourcentage des nouveaux élèves inscrits en seconde et orientés vers les séries scientifiques s'est accru en 2018. Il est de 44,5%, au-delà de l'objectif fixé à 41,7%", a-t-il dit.

M. Sy faisait la présentation de la revue régionale de l'Inspection d'académie de Diourbel pour l'exercice 2018.

Selon lui, "les efforts consentis pour la promotion des disciplines scientifiques (projet d'établissement axés sur les sciences, concours miss mathématiques, etc.) pourraient expliquer dans une certaine mesure cette augmentation".

Une chose est d'orienter les élèves vers les séries scientifiques mais le problème de leur maintien dans cette option en est une autre, a t-il relevé.

"Par rapport aux réorientations, il y a une responsabilité d'abord des enseignants et de l'administration. (... ) des élèves sont orientés dans les séries scientifiques, mais es-ce qu'ils vont rester scientifiques ?", s'est-il interrogé.

Il a toutefois invité les enseignants à adopter "la pédagogie de la réussite" avec les élèves.

"Je n'attends pas du lycée d'excellence des réussites au baccalauréat avec des mentions assez-bien ou passable mais des mentions bien au minimum", a-t-il dit.

"Le programme d'amélioration de la qualité, de l'équité et de la transparence du secteur de l'éducation et de la formation (PAQUET) a une orientation scientifique", a rappelé Modou Thiam, Secrétaire général départemental du Cusems.

Le syndicaliste qui a magnifié cette nouvelle orientation des autorités éducatives est d'avis qu'elle doit avoir "des préalables".

"La plupart des élèves qui échouent dans les séries scientifiques, une fois réorientés dans les séries L, sortent premiers avec une très bonne moyenne. Donc cela pose problème", a-t-il déploré.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.