Congo-Brazzaville: Coopération - La Russie annonce l'envoi de conseillers militaires au Congo

En vertu d'un contrat signé le 23 mai entre les deux pays, des spécialistes pour l'entretien du matériel militaire russe arriveront à Brazzaville, dans un contexte de renforcement de la présence de Moscou en Afrique.

Les experts attendus dispenseront des formations sur « l'exploitation, l'entretien et la réparation » du matériel d'origine russe et soviétique présent dans l'armée congolaise, a précisé le vice-ministre russe de la Défense, Alexandre Fomine, cité par les agences russes après la signature du document avec le ministre congolais de la Défense nationale, Charles Richard Mondjo.

Selon Alexandre Fomine, qui a qualifié ce nouveau contrat de « prolongement » de la coopération militaire entre Moscou et Brazzaville, cet équipement militaire comprend notamment des blindés, de l'artillerie, des hélicoptères et peut « encore servir longtemps ».

Des négociations sur la livraison de nouvelles armes russes au Congo « sont en cours », a-t-il ajouté, indiquant que Moscou attendait tout d'abord une demande en ce sens de la part des autorités de Brazzaville.

Une série d'accords bilatéraux a été signée le même jour, dans le cadre d'une rencontre officielle au Kremlin entre le président russe, Vladimir Poutine, et son homologue congolais, Denis Sassou N'Guesso.

Dans un communiqué, le ministère russe de l'Energie a notamment annoncé la signature avec le Congo d'un accord de coopération dans le nucléaire civil. Ces négociations s'inscrivent dans une stratégie de reconquête géopolitique et économique plus large de Moscou sur le continent africain.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.