Congo-Brazzaville: Promotion des droits des personnes handicapées - Le Giohac mène une campagne de sensibilisation dans des écoles

Le Groupement des intellectuels et ouvriers handicapés du Congo (Giohac), que dirige Ghislain Serge Kimbouanga, a animé une conférence-débat, le 23 mai à l'école primaire Mbiemo, dans le deuxième arrondissement de Brazzaville, Bacongo, sur le thème « La personne vivant avec handicap aussi compte dans la société ».

La causerie-débat a été organisée dans le cadre de la deuxième journée de sensibilisation des écoliers au projet dénommé « Intégration scolaire et socio professionnelle des personnes vivant avec handicap à Bacongo», co-financé par l'église vaudoise italienne. Un projet qui vise à contribuer à l'amélioration des conditions de vie des personnes vivant avec handicap dans cet arrondissement.

En collaboration avec l'ONG italienne Communauté promotion et développement, représentée par Selenia Franca, le Giohac a édifié les élèves de Mbiemo sur les situations diverses de handicap ainsi que sur les difficultés que ces personnes rencontrent dans leur vie quotidienne. Les apprenants ont été exhortés à manifester de l'amour envers leurs collègues vivant avec handicap.

Paricipant à cette causerie-débat, le coordonnateur de l'ONG Handicap Afrique, André Kabi, a émis le souhait de voir les parents d'élèves prendre part à ce genre de rencontre. « Les parents ne doivent pas cacher les enfants vivant avec handicap dans les maisons au risque d'alourdir leur infirmité. L'enfant handicapé est comme tout autre enfant car il a des capacités de faire quelque chose dans la société », a-t-il dit.

Le directeur de l'école primaire de Mbiemo, Guy Bonazebi, a salué l'initiative de ces organisations non gouvernementales. Il a indiqué que désormais, il pourra orienter ces enfants vers des écoles spécialisées, en fonction de leur handicap.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.