Angola: Hollande montre la voie pour le développement du tourisme

Luanda — L'ancien président français, François Hollande, a déclaré jeudi, à Luanda, que le développement du tourisme dépendait de l'existence des infrastructures et d'une politique touristique forte qui attire les touristes nationaux et étrangers.

Intervenant sur le thème « Vision pour le tourisme du monde -développement et innovation », dans le Forum Mondial du Tourisme (WTF-sigle en anglais), ouvert jeudi à Luanda, François Hollande a admis la nécessité d'investir dans la technologie d'information et de communication (Tic), dans différents lieux pour le tourisme, bien comme la formation du personnel à tous les niveaux.

Selon la vision de l'ex Président français, développer le tourisme est important pour être un pays qui offre la sécurité nécessaire pour que les touristes se sentent stables.

François Hollande estime que la politique touristique doit être accompagnée de mesures visant à garantir la préservation de l'environnement, de la culture et du patrimoine aussi bien que la valorisation des ethnies et de la population.

Il a également précisé que, l'Etat ne devait pas laisser toute initiative envers le secteur privé, car le tourisme devrait être une politique de l'Etat, devant créer des conditions pour générer des revenus, en investissant dans l'accessibilité, les transports, les aéroports et les autres domaines importants pour le secteur du tourisme.

Il a cité en titre d'exemple, qu'en France, le ministère du Tourisme était étroitement lié aux affaires étrangères pour dynamiser le secteur.

Il faudrait ainsi choisir les lieux à promouvoir, devant être des endroits uniques et exceptionnels, diversifiés pour attirer différents types de touristes.

Concernant le rôle des pays africains sur le marché du tourisme qui représente 5%, François Hollande a souligné qu'il est important que le continent puisse attirer les touristes africains, puis ceux d'autres continents.

"La France est le premier en termes d'arrivées et la cinquième en termes de recettes, car les séjours sont très courts. Nous devrions nous concentrer non pas sur le nombre de visiteurs mais sur la manière dont ils dépensent ", a-t-il renchéri.

Le Forum mondial du tourisme, qui réunit environ 1.500 délégués, peut offrir des opportunités d'investissement dans les secteurs de la construction, des transports, de l'énergie, de l'eau et de l'agriculture, ainsi que créer des emplois.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.