Sénégal: La Chambre des métiers de Diourbel vote un budget de près de 58 millions FCFA

Diourbel — Le budget de la Chambre des métiers de Diourbel pour l'exercice 2019 a été arrêté à la somme de 57 263 020 francs CFA, a annoncé son président, Massamba Thiam.

Ce budget connaît une légère baisse par rapport au précédent exercice (57 296 126 francs CFA), a relevé le président Thiam face à la presse, ce vendredi.

"Le budget s'élève à 57263020 francs CFA. Il y a juste quelques recettes qui s'y ajoutent. Concernant les cartes, la subvention de la COSEC tourne autour de 2 millions francs CFA", a-t-il dit.

"Cette année, la subvention de l'Etat qui s'élève à 13 039 000 de francs CFA est arrivée tôt contrairement à l'année dernière où on l'a reçue au mois de juillet", a indiqué M. Thiam.

Parlant de l'orientation budgétaire, le président de la Chambre a signalé que les "priorités sont tellement vastes", mais il y a "un besoin en financement et en encadrement pour les artisans de la région".

Massamba Thiam a toutefois invité les artisans à rembourser les prêts de financement pour en bénéficier à nouveau.

"Nous rencontrons des problèmes dans le domaine des financements. L'Etat avait dégagé 300 millions francs CFA logés dans une banque de la place mais certains artisans une fois crédités ne veulent pas rembourser", a-t-il déploré.

Le non-paiement des dettes entraine "des difficultés" parce qu'il y a "une deuxième tranche qu'on ne peut pas recevoir", a-t-il dit.

"Il y a eu une deuxième tranche de 200 millions de francs CFA. Mais on ne peut pas la recevoir parce que les gens ne veulent pas rembourser. La banque dit qu'il faut que ces gens paient pour bénéficier de cette nouvelle enveloppe", a-t-il expliqué.

Il invite les débiteurs à payer pour éviter des procès. "Je compte les amener sur le droit chemin, devant la justice et je ne veux pas qu'on en arrive là", a-t-il fait savoir.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.