24 Mai 2019

Congo-Brazzaville: Musique - Joss Stone épatante sur la scène du Showbuzz

Le concert à Kinshasa de la chanteuse soul et actrice britannique, 193e étape de son The total world tour, a récolté un franc succès dans une salle de spectacle pleine d'un public hétéroclite, la soirée du 22 mai.

La capitale de la République démocratique du Congo, étape à classer dans le dernier virage qui conduit vers la fin du périple mondial de Joss Stone, lui a fait un accueil chaleureux. Impossible de demeurer indifférent face à la voix suave et puissante de la jeune blonde anglaise, trentenaire, et de surcroît sympathique. Entre son répertoire personnel et des interprétations exceptionnelles de Dionne Warwick, Aretha Franklin et Diana Ross, notamment, il y avait bien de quoi faire chavirer le cœur des uns et des autres.

Il y a eu des reprises en chœur dans la salle comme celle du refrain de "A natural woman " d'Aretha Franklin : "You make me feel like a natural woman". Des ovations, la chanteuse en a reçu régulièrement. L'ambiance très cordiale de la soirée, nourrie par la chanteuse qui a su s'y faire le long de ce concert acoustique.

Accompagnée d'une guitare seulement, elle a offert un show exceptionnel de l'avis du public. Les quelques mots français qui lui sont sortis de la bouche, enrobés de son accent anglais, ont bien rajouté au charme personnel de Joss Stone. L'on comprend les déclarations d'amour qui ont fusé, auxquelles elle a répondu par un rire franc et gai. Sa proximité avec le public, la belle s'est permis une descente dans la salle qui a plu plus que surpris. Les quelques petites anecdotes personnelles touchantes comme celle de sa vieille chienne guérie par « ses soins au cannabis », deux mois après le diagnostic d'une tumeur, ont conquis la salle très attentive aux dires de la frêle anglaise à la voix envoûtante.

Mais tout cela n'était que la première partie de la soirée qui s'est achevée dans une ambiance survoltée. En effet, parti de la soul, le concert s'est poursuivi entre rumba et ndombolo avec le groupe Bana Congo. Composé d'enfants, comme son nom l'indique, dont la moyenne d'âge varie entre 5 et 10 ans, il a fait un effet encore plus grand sur la salle. Introduits par la vidéo Bana Congo- Le pouvoir de la musique de quelques minutes en guise de présentation, la trentaine d'enfants dont de joyeux bambins plutôt bons danseurs a mis le feu au Showbuzz.

Littéralement séduite par l'énergie débordante des jeunes artistes chantant et dansant à cœur joie, venus de leur Nioki natal, province du Maï-Ndombe, la salle était toute en effervescence. Et, lorsque la radieuse marmaille déboule dans la salle, c'est le paroxysme. Comme pour Joss Stone, le public se lève et chante avec bonheur. Ceux qui connaissaient déjà le groupe pour avoir assisté à son concert livré l'an dernier dans la ville, à quelques mètres du Showbuzz, juste de l'autre côté de la chaussée à Bilembo, s'y adonnaient à cœur joie et plein poumons.

Un featuring salué

" Bana Congo", la chanson fétiche du groupe, mais aussi "Kolala te", pour ne citer que ces deux titres, ont fait un véritable tabac. C'est du reste entre les deux que le public avait du mal à décider quand, à la fin du concert, il lui a été demandé de choisir le morceau que le groupe donnerait en bonus. C'était la seule façon de le calmer alors qu'il n'arrêtait pas d'en redemander après être tombé sous le charme des Bana Congo.

Du reste, la brève apparition de Joss Stone au côté du groupe pour un featuring comme annoncé sur l'affiche du concert n'est pas passée inaperçue. Bien au contraire ! Dans la suite du refrain "Yoka toli ya bakolo okokola à l'aise" (Mets en pratique les conseils des aînés, tu grandiras à l'aise) chanté allègrement par le groupe, l'entendre à son tour chantonner avec un fort accent anglais la même chose avec juste "Ndima" (accepte) à la place de "Yoka" a fait un sacré effet sur la salle.

Rappelons que le concert du Showbuzz, comptait sur les deux cents que Joss Stone s'est promis de livrer aux quatre coins du monde. Il est intervenu après celui livré le 14 mai au Cupid's Bar en Micronésie. Le 193e, comme l'a précisé Tania Trindade, initiatrice du projet Bana Congo. Et donc, la participation de ses protégés au show entrait dans le cadre de la collaboration que la diva de la soul entretient avec les musiciens locaux dans chacune des contrées où elle fait une halte. La prochaine étape de son agenda est le Burundi. Elle se produira ce 25 mai à l'Arena Club, boîte de nuit réputée de Bujumbura.

Congo-Brazzaville

Festival afropolitain nomade - Démarrage des activités de la sixième édition

L'événement qui se tient du 25 au 29 juin, à Abidjan, en Côte d'Ivoire, se veut un lieu de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.