Burkina Faso: Déclassement annoncé de la forêt de Kua

Plusieurs agents du ministère de l'Environnement étaient dans la forêt classée de Kua, hier, jeudi 23 mai 2019. Ils s'opposent à l'implantation du futur Centre hospitalier de Bobo-Dioulasso sur ce site. Plusieurs raisons ont été évoquées à cet effet.

C'est pour protéger la forêt classée de Kua que des agents des Eaux et forêts se sont déportés sur ledit site. Ils étaient tous en tenue, pour désapprouver le déclassement de cette forêt classée. Selon Drissa Millogo, le Secrétaire général des travailleurs de l'environnement, du tourisme et de l'hôtellerie des Hauts-Bassins, les raisons sont nombreuses. Il a cité, entre autres, l'adoucissement de la zone des Hauts-Bassins qui provient de ce site, la présence de nombreuses sources d'eaux, la présence de la cuvette du Kou, lieu où l'ONEA se ravitaille pour alimenter la ville de Bobo et environnants. Le SG ne croit pas du tout à la capacité de dessoucher un arbre pour le réimplanter en un autre lieu. Il faut noter que la pollution des bassins due à la dégradation de cette forêt, est l'une des raisons de la création de cette forêt en 1936.

Étendue sur une superficie de 350 ha, elle sert de lieu où les villages tels que Tondogosso, Koro, Borodougou, Pala font leurs cultes. Monsieur Millogo n'a négligé aucun aspect de cette forêt. En effet, il a montré des espèces d'herbes qui ont poussé et que l'on ne trouve plus ailleurs en cette période et paysan qui fauche l'herbe pour ses animaux. Il a ajouté que les parties montrées à la télévision ne sont pas bien boisées. Il existe des parties où personne ne s'aventure à pénétrer, des parties humectées toujours d'eau. Cette forêt semble donc être le cœur et les poumons de la ville de Bobo et environnants. Les agents des eaux et forêts sont prêts à tout pour protéger cette forêt.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Pays

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.