Angola: L'Exécutif veut éviter un déficit budgétaire en 2019

Luanda — Le gouvernement angolais s'emploie à éviter les déficits budgétaires en prenant des mesures qui contribuent à réduire des niveaux d'endettement du pays et à diminuer les taux d'intérêt sur le marché intérieur, a déclaré le ministre d'État au Développement économique et social, Manuel Nunes Júnior.

En 2016, il y avait un déficit de 3,7% du produit intérieur brut (PIB) et en 2017, il atteignait 6,3%, en raison de la hausse des niveaux d'endettement du pays.

La dette publique, qui représentait 30% du PIB en 2013, a dépassé 84% en 2018.

Manuel Nunes Júnior, qui intervenait à l'ouverture du débat sur "Environnement d'affaires et opportunités d'investissement" au Forum mondial du tourisme, a déclaré que les mesures prises par l'Exécutif avaient permis que le déficit budgétaire de 6,3% en 2017 dépasse un excédent de 2,2% en 2018.

En ce qui concerne le taux d'inflation, il a indiqué qu'il suivait une trajectoire à la baisse et a justifié le fait qu'il était de 18,6% en 2018, alors que le budget général de l'État (BGE) de la même année prévoyait un taux de 28%.

Le gouvernant, qui n'a pas mentionné le chiffre, a affirmé que le marché de change était en voie de normalisation, avec une réduction de la différence entre les taux de change officiel et parallèle.

Il a souligné l'importance du titulaire du visa de l'investisseur, avec trois années de séjour ininterrompu en Angola, pour l'obtention d'un permis de séjour temporaire dans le pays.

S'agissant du forum, il a dit que le secteur du tourisme était l'un des domaines à développer dans le pays, afin de réduire la dépendance excessive au pétrole, qui représente environ 95% des ressources d'exportation et plus de 70% des recettes fiscales du pays.

Il a ajouté que le Forum mondial du tourisme qui se tient en Angola était une occasion pour les grands acteurs du tourisme mondial de connaître le potentiel de l'Angola et de créer des partenariats pour la prospérité nationale de ce secteur.

Le Forum mondial du tourisme, ouvert jeudi par le Président de la République, João Lourenço, se poursuit ce vendredi avec des débats et des conférences sur le thème "L'environnement et les opportunités d'affaires et l'impact du tourisme sur les économies mondiales".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.