Cameroun: Lutte contre Boko Haram - Le front sera renforcé

Sur instructions du chef de l'Etat, chef des forces armées, le MINDEF Joseph Beti Assomo effectue une visite de travail depuis hier dans l'Extrême-Nord.

La résurgence des attaques terroristes dans la région de l'ExtrêmeNord impose le renforcement du dispositif opérationnel. C'est la prescription faite par le chef de l'Etat, chef des forces armées au ministre délégué à la présidence chargé de la Défense (Mindef). Sur instructions du président Paul Biya, Joseph Beti Assomo a entamé une visite de travail hier dans la région de l'Extrême-Nord. La première étape de cette revue des troupes a eu lieu à Kousseri, chef-lieu du département du Logone-etChari.

Le Mindef y a présidé une réunion de sécurité à huis clos, avec les chefs militaires opérationnels. Aux côtés du gouverneur de la région de l'Extrême-Nord, Midjiyawa Bakary, l'on avait le commandant de la 4e Région militaire interarmées, le général de brigade Frédéric Djonkep, le commandant de la 4e région de gendarmerie, le général de brigade Pierre Loubal Zal, le commandant de la 41e Brigade d'infanterie motorisée, le général de brigade Assoualaï Blama, entre autres.

Dans son propos luminaire, Joseph Beti Assomo a souligné le caractère « sérieux et urgent de la situation à examiner ». Pour le Mindef, le « regain de vitalité et de forme » de la secte terroriste Boko Haram préoccupe le haut commandant. « Boko Haram semble avoir amélioré son équipement et est à la recherche d'approvisionnement.

Les assauts récurrents de ces derniers jours vont dans ce sens. Il faut donc renforcer le dispositif », annonce Joseph Beti Assomo. En effet, mercredi soir, le village Malika (Mora) a été attaqué par des terroristes de Boko Haram, avec un bilan d'un mort et plusieurs blessés. Une deuxième attaque en l'espace d'une semaine. À Maroua, l'on a enregistré l'explosion d'une grenade au lieu-dit « Pont vert », le 19 mai dernier, avec un mort et 28 blessés. Dans la nuit de mercredi, les forces de défense et de sécurité ont repoussé une attaque des terroristes sur le camp de Sagme dans le Logone-et Chari.

Dans la foulée, le haut commandement se félicite des prouesses remarquables des forces de défense et de sécurité sur le terrain. Notamment, dans le cadre de l'opération Émergence 4 ou sous la bannière de la Force multinationale mixte. « Le chef des forces armées me charge de vous transmettre ses félicitations et encouragements pour tous les efforts menés en vue de la préservation de l'intégrité de notre territoire », a mentionné le Mindef.

Après Kousseri, Joseph Beti Assomo s'est rendu à Mora, dans le département du Mayo Sava. Remobilisation des troupes, réarmement moral étaient les lignes maîtresses de cette étape. Ce vendredi, le Mindef achève sa visite par la région de l'Adamoua à Ngaoundéré. Une région en proie au phénomène d'enlèvements avec paiement de rançon

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.