Cameroun: Lutte anti-braconnage - 204 337 000 F de recettes en 2018

C'est l'un des résultats du bilan présenté 23 mai 2019 lors de la 10e session du Comité régional de lutte contre le fléau dans le Littoral

En 2018, le Comité régional de lutte contre le braconnage a enregistré des résultats probants. Les données chiffrées présentées au cours des assises de ce Comité sont éloquents. Il s'agit entre autres de la réalisation de 10 opérations coup-de-poing, en sus des patrouilles ayant permis de saisir plus d'une tonne d'écailles de pangolin, 219 morceaux de pointe d'ivoire pesant plus de 472 kg, près de 1 000kg de viande boucanée.

Les ventes aux enchères publiques de cette viande ont générés des recettes de l'ordre de 1360 000 F. Sans oublier le volet contentieux faunique, qui a permis aux pouvoirs publics d'encaisser plus de 202 millions de F.

L'ensemble des activités de lutte anti-braconnage et de promotion du tourisme ont généré plus de 204 millions de F. Des résultats qui ont amené le gouverneur, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, à féliciter les membres et à les exhorter à maintenir la barre haut pour l'année en cours. L'apport des partenaires techniques et financiers aura été un atout majeur dans l'atteinte des objectifs fixés.

Ces résultats auraient été meilleurs si les acteurs intervenant dans la lutte contre le braconnage n'étaient pas confrontés à des difficultés majeures, lesquelles ont été relevées par le chef de service régional de la faune et des aires protégées, Nadège Tchounzou. Notamment l'insuffisance des ressources humaines, financières et matérielles ou l'absence des plans d'aménagement des aires protégées.

En dix ans d'existence, cette instance a enregistré des acquis notables, présentés par le délégué régional du ministère des Forêts et de la Faune pour le Littoral, Francis Durand Nna, au rang desquels les multiples renforcements des capacités des personnels, le changement progressif des mentalités des populations, l'augmentation de la superficie du nouveau parc national de Douala-Edéa.

La multiplication des campagnes de sensibilisation, le développement d'un partenariat entre les ministères sectoriels intervenant dans la lutte contre de le braconnage font partie des recommandations ayant été adoptées à la fin des travaux.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.