Angola: L'importance de la libéralisation du secteur de l'aviation

Luanda — La libéralisation du secteur de l'aviation est très importante, car elle permettrait d'ouvrir de nouvelles routes, d'abréger le temps de voyage, de baisser les tarifs et d'accroître les échanges commerciaux, a estimé le ministre angolais des Transports, Ribardo D?Abreu.

Animant vendredi, à Luanda, le thème « Tourisme en Angola, Réalité et Perspectives », au second jour de l'ouverture du Forum Mondial de Tourisme, le ministre a souligné que la libéralisation permettrait d'accroître le tourisme, d'augmenter l'investissement, la productivité, les postes d'emplois ainsi que le produit interne brut (PIB).

Ricardo d'Abreu a fait savoir que les 17 aéroports nationaux accueillaient, annuellement, 3,6 millions de passages, dont 45 pour cents des vols intérieurs et 55 pour cents des vols internationaux.

Quant à la compagnie aérienne nationale « TAAG » , elle représente environ 70 pour cents, a-t-il dit. Soulignant la nécessité d'augmenter le nombre de passagers dans le pays. Le ministre a affirmé que c'était la raison pour laquelle le Gouvernement était en train d'investir dans ce secteur d'activité.

D'après le ministre, la restructuration du secteur d'aviation vise à rentabiliser les infrastructures, augmenter la liaison nationale et permettre à d'autres provinces d'accueillir des vols internationaux pour relancer l'économie et promouvoir le développement de ces régions.

Au niveau global, a-t-il expliqué, le secteur de tourisme et de voyage aérien représente 10 pour cents du Produit Interne Brut (PIB) mondial, et pour le cas africain, le secteur de Transport aérien reste encore au dessous de la moyenne mondiale, soit à peine 3 pour cents du trafic global, et ce malgré la croissance de la population.

Selon ce membre du gouvernement angolais, l'impact du secteur aérien et du tourisme sur le continent africain garantit six million d'emplois et représente le PIB global de 55 milliards USD (Un dollar US vaut 328,93 kwanzas).

Enfin, le ministre a fait savoir que l'Angola comptait inviter des partenaires internationaux pour qu'ils assurent la gestion de quelques principaux aéroports nationaux, en vue de donner à ces infrastructures une nouvelle dynamique.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.