Togo: Un jeune cuisinier togolais poursuivi à Lagos pour le supposé meurtre de son employeur

Il a pour nom Sunday Anani. Le jeune cuisinier togolais comparaissait le mardi 21 Mai dernier devant un tribunal à Lagos pour une accusation de meurtre et de vol contre son chef, Chief Opeyemi Bademosi, le directeur de Credit Switch Ltd. C'est ce qu'a indiqué nos confrères de Koaci.com, qui rapportaient l'information.

Il est révélé qu'Anani, 23 ans, est accusé de meurtre et de vol à main armée et de deux chefs retenus contre lui par le gouvernement de l'Etat de Lagos mais il a plaidé non coupable des infractions retenues contre lui. L'affaire est renvoyée au 11 juin pour la suite du procès. Et d'après l'accusation, le 31 Octobre 2018, Anani a poignardé à mort Chief Bademosi, 67 ans, et lui a volé ses objets de valeur dans la résidence de la victime à Parkview, Ikoyi Lagos. L'accusé a fui les lieux mais sera arrêté plus tard le 10 Avril dans l'Etat d'Ondo mais avait plaidé « non coupable ».

Au cours de cette audience, l'avocate d'Anani, le directeur du Service du Défenseur Public (OPD), Mme Aderenra Adeyemi, a informé le tribunal de l'intention de l'accusé de modifier son plaidoyer. En ce sens, Adeyemi a déclaré au juge du tribunal qu'Anani a opté pour un accord de plaidoyer et que la défense a contacté le procureur général de l'Etat de Lagos, Mme Titilayo Shitta-Bay. Quant à l'épouse du défunt, Mme Ebunoluwa Bademosi, elle a rappelé ce qui s'est passé le 31 Octobre 2018, le jour où son mari a été poignardé avec un couteau.

Dans le récit des faits, la veuve a rappelé qu'étant retournée à la maison après une course matinale, elle a appelé son mari au téléphone mais sans suite. Elle a remarqué par la suite que la porte de la chambre de son mari était à moitié fermée et fait appel aux voisins. Et ce sont ces derniers, qui, une fois dans la chambre, qui ont constaté que Chief Bademosi était à terre sans vie. Ce n'est qu'à la suite de cette découverte que la police fut alertée. Elle viendra pr la suite chercher le corps du défunt qui a été inhumé le 21 novembre 2018.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.