Sénégal: Keita Balde - Trop cher, le Sénégalais ne sera pas conservé pas l'Inter

L'Inter n'est pas disposé à verser dans les coffres de Monaco les 34 millions d'euros nécessaires pour le rachat de l'attaquant Keita Balde Diao.

Après un exercice compliqué à l'AS Monaco pour sa première en professionnel en dehors de l'Italie, Keita Baldé (24 ans) avait fait le choix de retourner en Serie A pour se relancer et prouver que ses belles années à la Lazio Rome n'étaient pas derrière lui. Le Sénégalais, qui postule pour une place à la CAN avec les Lions de la Terenga, avait d'ailleurs trouvé une porte de sortie de choix avec l'Inter Milan. Prêté avec option d'achat par les Monégasques, Baldé n'a pas vraiment transformé l'essai chez les Milanais.

L'Inter Milan se profile vers un grand remaniement. Toujours en course pour se qualifier pour la prochaine édition de la Ligue des Champions, le club italien attend Antonio Conte, et compte se débarrasser de plusieurs de ses joueurs, dont l'attaquant sénégalais Keita Baldé Diao. Prêté par l'AS Monaco, Keita Baldé va être renvoyé au sein de son club. L'Inter voudrait bien garder l'attaquant sénégalais, mais le montant demandé par les Monégasques s'avère trop cher d'après la Repubblica.

À 24 ans, l'attaquant 'neroazzuro' est loin de ceux affichés sous les couleurs de la Lazio. Son bilan de quatre buts et trois passes décisives en 29 matches officiels serait jugé trop maigre par la direction de l'Inter. Les dirigeants de Giuseppe Meazza ont déjà dépensé six millions d'euros pour son prêt : tout porte ainsi à croire qu'il retournera à Monaco le 30 juin. Cela ne veut pas pour autant dire que Leonardo Jardim compte sur Keita Baldé la saison prochaine, bien au contraire. Le quotidien italien avance qu'une porte de sortie est toujours à l'étude pour un attaquant acheté 30 millions d'euros il y a deux ans.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: Africa Top Sports

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.