25 Mai 2019

Angola: Plus de trois milliards de kwanzas pour l'acquisition de médicaments antirétroviraux

Luanda — Trois milliards 932 millions de kwanzas, tel est le montant déboursé par le gouvernement pour l'acquisition de médicaments anti-rétrovirus, de réactifs, des tests de dépistage et des préservatifs, dans le cadre de la lutte anti sida menée par l'Institut National de Lutte contre le Sida (INLS).

Près de 37 pour cent de cette somme, soit plus de 1,478 milliard de kwanzas, ont été employés jusqu'au mois de mai 2019.

Il s'agit d'un montant inclus dans une valeur globale de 7.965.918.827,00 kzs approuvée par le gouvernement pour ce programme à l'échelle nationale, indique un document officiel présenté au cours d'une visite des députés de la 6e commission de l'Assemblée Nationale à l'INLS.

Prenant la parole au nom de l'INLS, le médecin José Carlos Van-Duném a dit qu'il revenait à cette institution d'assurer la mise en œuvre des politiques, des programmes et des plans nationaux de la lutte contre les maladies sexuellement transmissibles, sida et hépatites virales.

En Angola, près de 310.000 personnes sont atteintes du virus de sida. Ce nombre comprend 27.000 enfants et 190.000 femmes.

Angola

Ministère de la Pêche oeuvre à l'organisation du secteur

Le Ministère de la pêche et de la Mer travaille pour organiser le secteur et réduire… Plus »

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.