Angola: La BM ouvre un bureau à Luanda pour financer le Tourisme en pays

Luanda — Un bureau de la Banque Mondiale, destiné à financer des investissements privés dans le secteur du Tourisme en Angola, sera ouvert en septembre 2019 à Luanda.

Les projets seront financés en fonction de leur qualité et de leur dimension avec des montants et des taux d'intérêt différents, a expliqué vendredi le représentant de la Banque mondiale en Angola, Olivier Jacques Lambert.

Interpellé par la presse, en marge du Forum Mondial du Tourisme ouvert jeudi à Luanda, le haut fonctionnaire de cette institution de Bretton Woods a souligné qu'outre l'accord de crédit, la Banque fera le suivi des projets.

Pour la Banque mondiale, le suivi des projets et la formation des investisseurs sont des composantes très importantes pour le succès du programme.

La Banque mondiale appuie l'amélioration du climat d'affaires en Angola et les avantages proposés aux investisseurs en vue d'augmenter leur confiance, a-t-il dit, ajoutant que son institution avait beaucoup de défis à relever dans ce sens en Angola.

Olivier Lambert, qui a animé une conférence sous le thème « le climat d'affaire et les opportunités d'investissement » a estimé que le tourisme était une source de croissance et de diversification de l'économie qui peut aider à protéger l'environnement naturel.

Le Forum Mondial du Tourisme, qui se termine ce samedi, a été ouvert par le chef de l'Etat angolais, João Lourenço, en présence de plusieurs personnalités de marque invitées à cet événement, dont l'ex-président français, François Hollande.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.