Ile Maurice: Après son arrestation pour drogue - L'ex-humoriste de Komiko se fait une nouvelle vie

Trois ans depuis son calvaire suivant son arrestation pour possession de drogue et sa suspension de la troupe Komiko. Mais Didier Anthony avait promis de revenir et de tourner la page sur ses 20 ans de carrière en tant qu'humoriste. Il se lance dans Mo Ti Bazz.

Face à l'express, il ne pipe mot sur sa mauvaise passe depuis le 27 février 2016, lorsque son véhicule a terminé sa course dans une villa à Moka. Lors d'une fouille, la police a retrouvé une certaine quantité de cannabis, de haschish, de drogue synthétique et une substance soupçonnée d'être de l'héroïne en sa possession. Mais désormais Didier Anthony veut garder les yeux rivés sur l'avenir. Sur son projet : le restaurant Mo Ti Bazz, situé sur la route principale, à Moka.

Avec une déco en bois et des sièges en palette, le petit snack affiche un air chaleureux. Souriant et épanoui, Didier Anthony est chargé de la clientèle du restaurant. Une chose est sûre: il n'a rien perdu de sa passion, celle d'interagir avec le public.

C'est avec deux amis, Jean-Pierre Sow, chargé de la cuisine, et Pascal Augustine, propriétaire des lieux, que Didier Anthony a monté ce projet. «Nous avons trouvé ce lieu parfait pour ouvrir un snack et ce n'est qu'en janvier que nous avons commencé les travaux et l'installation», confie l'ex-humoriste. Et après quatre mois de construction, Mo Ti Bazz a vu le jour.

«Nous avons joué avec le nom de la région qui est Moka. Comme Kolektif Moka'mwad, Mo' Ti Bazz sera comme une appartenance à la région», commente l'ex-comédien. Sans compter que l'appellation «Ti Bazz» démontre le souci de faire en sorte que le client soit à l'aise pour y venir passer de bons moments en famille, ajoute-t-il.

Le restaurant propose pour l'heure la cuisine chinoise ou encore les traditionnelles «mines bouillis». Mais «nous envisageons bientôt de louer les lieux à ceux qui veulent organiser une rencontre ou un repas».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.