Madagascar: Voter, un droit et un devoir sacré

C'est une étape qui va être franchie lundi prochain lors de cette élection législative. Le résultat va être décisif car il va permettre de connaître indirectement le degré de confiance dont jouit le régime. La campagne électorale a été rondement menée ces derniers jours par le camp présidentiel.

Nul ne sait son impact sur l'électorat, mais maintenant la balle est dans le camp des citoyens. On ne peut que les exhorter à aller voter car c'est un devoir sacré. D'eux, dépend la qualité de notre démocratie. On la jugera à l'aune du taux de participation à la fin de cette journée du 27 mai.

Voter, un droit et un devoir sacré

C'est un devoir qui doit être accompli. Des imperfections constatées lors de la dernière élection présidentielle ont été corrigées. Les listes électorales ont été mises à jour et le nombre d'électeurs a augmenté. A priori, ce scrutin devrait permettre de donner une meilleure vision de la situation actuelle car on connaîtra le nouveau rapport de force qui va s'établir. Le taux de participation s'il est élevé renforcera la démocratie en train de s'installer. Les citoyens auront exprimé leur opinion et ils auront alors montré leur intérêt pour la manière dont le pays est gouverné. S'il est aussi bas qu'en décembre dernier, on retrouvera ce sentiment de malaise qui a marqué les Malgaches durant ces dernières années On peut dire que cette élection est très ouverte.

Les candidats ont pu mener campagne librement. Il n'y a pas eu d'incidents graves .ou de violences durant ces trois semaines de campagne. Chacun a pu juger de la qualité des candidats. Le choix sera fait selon différents critères. La couleur politique entrera en ligne de compte, mais la personnalité du prétendant sera déterminante. Il est nécessaire d'accomplir son devoir de citoyen. On ne le répétera jamais assez : « il faut aller voter, exprimez votre choix librement ! »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.