Madagascar: Parvis Analakely - La CUA précise

L'affaire opposant la commune urbaine d'Antananarivo à la société « Le Zoma de Tana » continue de susciter des polémiques. Voulant mettre fin à ces polémiques, la CUA a réitéré hier sa volonté de « collaborer avec tout le monde, sans discrimination, notamment avec les opérateurs économiques et les promoteurs d'événements ».

« Depuis 2018, il a été convenu entre la commune et « Le Zoma de Tana » que ce dernier utilise le Parvis de l'Hôtel de ville à Analakely chaque dernière semaine du mois. Cependant, pendant ce temps, celui-ci n'a pas payé les frais de location de cet espace, malgré la relance faite par la CUA et l'expiration du délai de grâce que la société en question s'est elle-même accordé. Le Zoma de Tana n'a pas honoré ses engagements, raison pour laquelle, la commune s'est trouvée dans l'obligation de suspendre le contrat de location du Parvis au dit locataire. », précise la CUA.

Notification. Se sentant lésé par la décision de suspension du contrat, « Le Zoma de Tana » a porté l'affaire devant le tribunal. Mais là où la CUA explique : « L'avocat de la société a déclaré qu'il y avait un verdict rendu par une juridiction et ordonnant le sursis à exécution de la décision de suspension du contrat prise par la commune urbaine d'Antananarivo. Mais la commune précise qu'elle n'est pas encore notifiée de ce verdict. » « Un pourparler a été entamé par les deux partis depuis mercredi. La CUA réitère que ses portes restent toujours grandes ouvertes à tout dialogue, notamment sur les questions relatives à la gestion de la Municipalité. », souligne un communiqué de la commune urbaine d'Antananarivo. A noter que la commune urbaine d'Antananarivo se soucie toujours de l'intérêt général dans tout processus de prise de décision.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.