25 Mai 2019

Afrique: Economie numérique - Facebook lance un programme de soutien aux entrepreneurs

Tagged:

L'initiative « Boost avec Facebook » vise à former au marketing digital dix mille opérateurs économiques en Côte d'Ivoire, au Sénégal, au Cameroun, en République démocratique du Congo, au Bénin et en Guinée Conakry, d'ici à 2020. La nouvelle a été annoncée le 23 mai, à Abidjan, lors d'un événement qui a réuni une centaine de participants, entrepreneurs, influenceurs et personnalités institutionnelles.

Aujourd'hui, rappelle Facebook, plus de 1,6 milliard de personnes sont connectées avec une entreprise sur Facebook, WhatsApp et Instagram. Pour ce faire, Facebook veut donner aux petites et moyennes entreprises africaines les moyens d'exploiter les plate-formes digitales pour démarrer et faire grandir leur activité. Les sessions de formation sont gratuites et ouvertes à tous.

En cours sur le continent africain depuis 2017 dans des pays tels que l'Afrique du Sud ou le Nigeria, le programme consiste en une série de formations gratuites aux techniques du marketing en ligne. Elle s'étend désormais à six pays d'Afrique francophone, à savoir la Côte d'Ivoire, le Cameroun, le Sénégal, le Bénin, la République démocratique du Congo et la Guinée Conakry. Son ambition est de toucher dix mille entrepreneurs en Afrique francophone d'ici à l'horizon 2020. « Les plates-formes numériques occupent désormais une place fondamentale dans l'économie, et davantage encore sur le continent africain où le secteur informel représente jusqu'à 80% du produit inétrieur brut . Avec "Boost avec Facebook", nous voulons soutenir les entrepreneurs africains et les inviter à tirer avantage de ce tournant pour libérer leur potentiel de croissance et accélérer le développement du continent », a expliqué Aïda Ndiaye, responsable Facebook des politiques publiques en Afrique francophone.

Alors que le premier frein que rencontrent les petites et moyennes entreprises en Afrique est la difficulté à atteindre les consommateurs, indique Facebook, les nouvelles technologies, dans un continent qui compte plus de cent quatre-vingt-cinq millions d'abonnés à la téléphonie mobile, permettent quotidiennement au public de découvrir de nouveaux produits et services. Pour ce faire, ajoute-t-on, "Boost avec Facebook" propose d'aider les entreprises locales à s'appuyer sur les ressources des plates-formes Facebook, WhatsApp Business et Instagram pour débloquer de nouvelles opportunités commerciales et conquérir de nouveaux marchés.

Ainsi, le programme comprend une journée de sessions intensives adaptées aux comportements en ligne des utilisateurs locaux et sera piloté en Afrique francophone par la plate-forme d'innovation Kinaya ventures, partenaire de Facebook. Les sessions sont gratuites et ouvertes à tous. « Le programme "Boost avec Facebook", est un formidable véhicule d'apprentissage et de montée en compétences pour les entrepreneurs du secteur formel et informel en Afrique francophone. Les petites et moyennes entreprises, principales pourvoyeuses d'emploi, sont le moteur de l'économie. Nous sommes heureux de voir Facebook investir dans leur développement et fiers de nous engager auprès d'eux pour développer l'écosystème tech et entrepreneurial en Afrique francophone », a commenté Eva Sow Ebion, cofondatrice de Kinaya ventures.

L'expansion de "Boost avec Facebook" en Afrique francophone intervient alors que le groupe s'apprête à lancer à travers l'Afrique un nouveau site web dédié aux petites etmoyennes entreprises, qui mettra également à disposition des entreprises locales, chercheurs d'emploi, développeurs et chefs de file de communautés, un portfolio de ressources en ligne accessibles gratuitement.

Afrique

CAN 2019 - Qui de l'Algérie ou du Sénégal succédera au Cameroun ?

Le Sénégal et l'Algérie se retrouvent ce vendredi 19 juillet 2019 au Caire pour la finale de la 32e… Plus »

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.