Congo-Brazzaville: Festival de la biodiversité - La sixième édition encourage les enfants à la protection de l'environnement

L'événement tenu le 22 mai à la paroisse catholique Christ Roi, à l'occasion de la célébration de la Journée internationale de la biodiversité, a permis de sensibiliser mille trois cents élèves de l'école de cette paroisse et des environs, dans le quatrième arrondissement de Pointe-Noire.

L'activité a été organisée par l'ONG Renatura Congo, dans le cadre de son programme d'éducation et de sensibilisation à l'environnement. L'objectif était de« de sensibiliser le grand public quant à l'intérêt de préserver la biodiversité, si riche et si menacée au Congo». Des activités variées ont été menées, notamment des animations et ateliers pédagogiques et artistiques (danse, musique, jeux, expositions photos, tombola... ).

Les enfants de l'école catholique Christ Roi ont été sensibilisés au niveau des différents stands tenus par les éducateurs de Renatura, une ONG de protection de la biodiversité et des tortues marines, ainsi que d'autres associations environnementales présentes, à savoir le Réseau national pour le développement durable au Congo, la Bouée Couronne, la Mutuelle des jeunes de Kakamoeka et le Jane Goodall Institute. Cette sensibilisation a porté, entre autres, sur la gestion des déchets, la sécurité et les bonnes pratiques de pêche en mer, la connaissance et la protection des espèces d'animaux intégralement protégés (chimpanzé, gorille, dauphin commun, pélican gris, baleine australe et autres). Elle s'est aussi faite à travers la projection de vidéos sur la protection de l'environnement, avec "Super Kodo" et des films-documentaires réalisés par Yann-Arthus Bertrand.

Un initiative saluée par les écoliers

Les élèves ont manifesté un véritable engouement à participer aux différentes activités, l'occasion leur ayant permis d'être informés de la nécessité de préserver la mère nature, « d'être ensemble pour la biodiversité » comme le stipulait le slogan de l'événement. « La nature était là avant nous, elle sera là après nous. Il faut absolument la préserver, pour nous, pour les autres et pour les générations à venir. Préserver son environnement, c'est préserver l'Homme», a expliqué Paul Chéné, coordonnateur du programme d'éducation et de sensibilisation à l'environnement de Renatura Congo.

A la question de savoir pourquoi dédier cette journée aux enfants, Paul Chéné a indiqué : «Les enfants c'est l'avenir. Ce sont eux qui font passer le message aux parents le soir en rentrant de l'école et qui vont s'occuper de notre planète plus tard. Et si les parents n'ont pas eu la chance d'avoir ces informations, ils les auront par leurs enfants».

De leur côté, les enfants n'ont pas manqué d'exprimer leur satisfaction. Le cas de Novy Ngouambi qui a confié: «Je suis contente de ce festival. J'ai appris que les tortues sont intouchables et qu'elles peuvent vivre pendant plus d'un siècle». Et un autre de renchérir: «J'ai appris qu'il faut bien gérer les déchets et garder notre environnement propre par de bons gestes».

Cette sixième édition du festival de la biodiversité a aussi été un moment de découverte des jeunes talents de Loandjili à travers le concert de musique en fin d'après-midi. Un moment important pour les enfants, comme l'a souligné le coordonnateur du programme d'éducation et de sensibilisation à l'environnement de Renatura Congo. « Il y a de nombreux jeunes talents qui méritent de monter sur scène et de montrer ce qu'ils savent faire. On peut se permettre de leur donner cette chance avec ce festival parce que cette journée doit être remplie de joie pour que les enfants en gardent un bon et qu'ils retiennent son intérêt: préserver l'environnement et ce lien entre l'homme et la nature », a commenté Paul Chéné.

L'organisation d'une tombola en clôture de festival a permis également d'attirer un public plus vaste et ainsi de répandre plus loin le message de conservation. Cette tombola, rendue possible par la générosité de trente partenaires ayant donné des lots (plus de cent cinquante), montre que les sociétés et établissements ponténégrins sont nombreux à prendre à cœur les enjeux environnementaux.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.