Congo-Kinshasa: Assemblée nationale - Seize groupes parlementaires autorisés à fonctionner

Lentement mais sûrement, l'actuelle législature est en train de prendre forme. La chambre basse du parlement est en passe d'achever la mise en place des organes censés assurer son fonctionnement normal.

La plénière du 24 mai a permis de valider et de présenter les membres composant les différents groupes parlementaires. Il en découle que la nouvelle Assemblée nationale en aura seize, la plupart étant d'obédience Front commun pour le Congo (FCC) conformément à l'architecture parlementaire issue des élections du 30 décembre.

Ont obtenu leur ticket pour fonctionner en tant que groupe parlementaire, les regroupements PPRD, Action des acteurs pour la bonne gouvernance du Congo, AFDC et Alliés, ATEC, Alliance pour l'avenir, Liberté démocratie et écologie, AMK et Alliés, Groupe action, MLC - Arc-en-ciel - Dynamique de l'opposition, Palu et Alliés - CCU-Alliés, État de droit, MS - G7, Unité et ADRP - G18.

Fort de ses quarante-huit députés, le groupe parlementaire Cap pour le changement (Cach), constitué de l'Union pour la démocratie et le progrès social avec trente-deux élus et de l'Union pour la nation congolaise avec seize élus, n'a hélas pas été validé. Non encore en règle sur le pan administratif à cause de certaines pièces manquantes au dossier, ce groupe a néanmoins obtenu le quitus du bureau pour se mettre en ordre. Il n'y a donc rien de politique dans ce petit couac, entend-on dire, juste quelques réglages pour que le groupe parlementaire Cach ait voie au chapitre dans l'hémicycle.

C'est aux fins de rassurer les siens que le premier vice-président de l'Assemblée nationale, Jean Marc Kabund, a immédiatement réuni, juste après la plénière, les députés du Cach afin de les apaiser par rapport à ce que d'aucuns ont qualifié d'incident, faute d'information.

Après la mise en place des groupes parlementaires, l'heure est à présent à la constitution des commissions et sous-commissions permanentes. Selon l'article 45 du règlement intérieur de l'Assemblée nationale, les groupes parlementaires ont jusqu'avant le 29 mai pour transmettre les listes de leurs délégués dans les différentes commissions permanentes. Dès que cela sera fait, le bureau de l'Assemblée nationale fera la répartition des délégués dans chaque commission, selon leurs profils et le poids politique de leurs groupes parlementaires. On en est donc au parachèvement de l'architecture des organes de l'Assemblée nationale. La mise en place de la conférence des présidents et le comité des sages finalisera ce processus.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.