Maroc: Fête des dattes

Sous le haut patronage de sa Majesté le roi Mohammed VI, le Salon international des dattes (Sidattes) se tiendra au niveau d'Erfoud, province d'Errachidia, pour sa dixième édition, avec comme thème « Logistique et développement de la filière des dattes ».

C'est une occasion inespérée de présenter les dattes des zones oasiennes du Maroc, en général, et de Draa Tafilalet, en particulier, en prospectant tous les moyens de leur commercialisation sur le marché national et international.

Ce festival, célébré tous les ans, entre le 15 et le 25 octobre, attire annuellement des milliers de visiteurs inconditionnels de cette dégustation de fruits récoltés.

Il s'agit simplement, on l'aura bien compris, d'un rituel qui célèbre la clôture de la récolte des dattes, dans une ambiance très festive, survoltée à la faveur des spectacles folkloriques, des courses de dromadaires et d'autres distractions.

L'élection de la reine des dattes en est le clou et cette dernière se voit récompensée de bijoux traditionnels, et se retrouve souvent submergée par l'affluence d'admirateurs épris qui lui demandent sa main.

Il faut savoir que le fruit du dattier, base de l'alimentation mauritanienne, est mis à l'honneur chaque année dans cette partie de la planète. Sa production, au même titre que la culture sous palmier, représente d'importantes sources de revenus contribuant à l'amélioration de conditions de vie des habitants de l'oasis.

La production des dattes au Maroc occupe naturellement une place considérable parmi les productions fruitières arboricoles. Aussi le pays favorise-t-il l'amélioration des revenus des agriculteurs et de la population locale d'une manière générale.

S'étendant sur une superficie de plus de 40 000 m2, le Sidattes s'avère une véritable plate-forme d'échange et de communication entre les différents acteurs de cette filière.

Les organisateurs, pour ne pas demeurer en reste, ont également prévu plusieurs ateliers scientifiques ainsi que des démonstrations sur les différents espaces d'exposition, sans oublier les dégustations d'une panoplie de variétés des dattes.

Cette célébration, opportunité offerte aux différents acteurs de la société civile et certains élus, permet de partager et d'échanger sur les différents moyens de mise en valeur et de conservation de ce produit emblématique mais surtout d'évoquer et trouver des réponses appropriées au problème de sécheresse et de manque d'eau touchant l'oasis.

Cette ressource fragile demeure cependant soumise aux aléas climatiques, au manque d'eau et aux maladies.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.