Madagascar: Pétanque - Dolys Randriamarohaja à deux doigts de claquer la porte

La situation se complique quant au devenir de la pétanque malgache tirée de deux côtés entre l'ancienne Fédération Malgache de Pétanque qui continue de clamer son existence légale malgré la suspension infligée par la fédération internationale, et la nouvelle Fédération des Sports Boules de Madagascar qui a du mal à se faire reconnaitre.

La pétanque à Madagascar va-t-elle être rayée de la carte ? Ce sera le cas si on n'arrive plus à s'entendre sur la conduite à tenir.

Ce n'est pas faute d'avoir essayé, concède Dolys Randriamarohaja qui voulait tout arrêter, excédé par cette valse hésitation des responsables. Et il le fait savoir.

L'avis de Claude Azema ne pouvait, en aucun cas, prêter à équivoque quand il disait avoir retiré sa délégation et dénié tout pouvoir de représentation à la Fédération Malgache de Pétanque et a aussitôt accordé cette délégation à la Fédération des Sports Boules de Madagascar en lui conférant d'emblée tout pouvoir de représentation à Madagascar, y compris pour sélectionner et envoyer des équipes aux championnats continentaux ou mondiaux.»

Il n'accepte pas la proposition du Comité Olympique Malgache de s'ériger en comité de normalisation car ce n'est pas pareil comme au football même si c'est la FIPJP qui l'a nommé pour diriger la FSBM. D'ailleurs il s'étonne de l'implication du SG du COM alors que la pétanque n'est pas une discipline olympique.

De tout ce qui précède, Dolys Randriamarohaja, d'un ton amer, déclarait hier que si le problème venait de lui, il est prêt à tout arrêter. Ce qui ne serait pas aussi simple car il n'est pas exclu qu'en cas de démission de Dolys Randriamarohaja, la FIPJP opterait pour une suspension de la pétanque malgache tout court.

Or et comme le rappelait si bien Claude Azema, la pétanque est la meilleure arme pour permettre à Madagascar de briller dans toutes les catégories, hommes, dames et jeunes.

De fait, on a donc intérêt à voir la solution ensemble d'autant plus que le feu couve toujours à l'annonce de l'ancienne FMP de faire tenir sa grande finale pour permettre de désigner l'équipe qui ira à Lomé, au championnat d'Afrique. Décidément...

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.