Madagascar: Embouteillages dans la Capitale - Des mesures devront être prises avant la Fête de l'Indépendance

Des mesures devront être prises par la Police nationale pour résoudre le problème d'embouteillages qui persiste dans les rues de la capitale. Le Ministre de la Sécurité publique, le Contrôleur Général de Police Roger Rafanomezantsoa l'a annoncé mardi après la descente inopinée sur le terrain qu'il a effectué mercredi 23 mai pour constater de visu les réalités.

Le ministre a décidé de faire ce déplacement suite à de nombreuses doléances parvenues auprès de la Police nationale et affluant sur les réseaux sociaux sur la recrudescence des embouteillages dans toutes les rues de la ville d'Antananarivo. Ces doléances reprochant souvent les policiers en tant que premiers responsables de la circulation dans la ville. Accompagné par son directeur de cabinet, le CGP Roger Rafanomezantsoa s'est rendu à Andohan'Analakely et Antanimena qui sont supposés comme étant les zones névralgiques de la circulation dans le centre-ville. Ce déplacement lui a permis de constater que les policiers chargés de la circulation affectés à ces endroits étaient tous présents à leur poste respectif et n'ont pas ménagé leurs efforts dans l'accomplissement de leur mission.

Malgré tout, plusieurs facteurs font persister les embouteillages. Plusieurs taxis-be s'arrêtent en même temps dans un arrêt pendant plusieurs minutes par non-respect de cadence. Des piétons marchent dans les chaussées au lieu de sur les trottoirs destinés à eux. Ces derniers qui sont soit occupés par des marchands de rues, soit utilisés comme parking. A cela s'ajoutent les charretiers et les tireurs de pousse-pousse ainsi que les motards qui ne respectent pas le code de la route. Compte tenu de cette situation, le ministre Roger Rafanomezantsoa annonce que des solutions devront être proposées dès maintenant, à un mois de la célébration de la Fête de l'Indépendance.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.