Cote d'Ivoire: Ecole coranique/Kandia Camara - « Tous les enfants doivent être formés sur la même base »

La ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement technique et de la Formation professionnelle, Kandia Camara, a présidé, vendredi, les assises de la Commission nationale de la carte scolaire 2019.

L'école obligatoire consiste à donner la chance à tous les enfants (handicapés, pauvres, riches) de bénéficier d'une formation de qualité. Alors que dans certaines écoles appelées, de façon abusive, écoles coraniques, les méthodes ne respectent pas le programme officiel suivi dans les écoles laïques.

Les apprenants « ne récitent que le coran. Ils sont très brillants sur ce chapitre. Mais lorsqu'ils finissent leur formation, les débouchés sont très rares, voire inexistants. Alors que l'une des voies de réussite, c'est que tous les enfants soient formés sur les mêmes bases », a constaté la ministre. Elle a aussi déploré le fait que, selon une étude, environ trois millions d'enfants sont abusivement inscrits dans ces « écoles boutiques ».

Pour juguler cette situation défavorable à la politique d'école obligatoire du gouvernement, un programme de sensibilisation des écoles coraniques n'ont agréées sera mis en place. La ministre a, par ailleurs, exhorté les uns et les autres à copier le modèle des écoles confessionnelles catholiques. Ces dernières déversent leurs apprenants dans le circuit normal, après la formation au primaire ou au secondaire.

La ministre a aussi souhaité que les préfets apportent leur appui au ministère, en recensant les écoles coraniques qui se créent de façon anarchique. Car, a-telle souligné, les vraies écoles coraniques ont un programme. Ce qui n'est pas le cas dans ces « écoles boutiques ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.