Sénégal: Kaolack/ Revue annuelle sur l'éducation et la formation - L'avenir des écoles sénégalaises de Banjul sur la table des promesses

L'Inspection académique de Kaolack qui procédait à la restitution de son programme d'activités de la saison passée a estimé que les écoles sénégalaises et le lycée de Banjul sont rattachés à l'académie de Kaolack.

Lorsqu'on prend en compte les résultats et performances scolaires, ces établissements sont naturellement intégrés. Toutefois, les autorités académiques de Kaolack ont manifesté leurs engagements à poursuivre les stratégies afin de mettre à niveau ces écoles quasiment oubliées dans le passé.

Il y a quelques années, ces établissements étaient en effet presque rayés de la carte scolaire du pays. Aujourd'hui, le choix le plus judicieux, selon l'académie de Kaolack, est de remettre petit à petit ces écoles-là à un niveau satisfaisant. Surtout si l'on sait que ce sont des établissements qui font d'excellents résultats, 79 % de taux de réussite au Bac. Malgré les maigres moyens dont elles disposent, ces écoles méritent d'être accompagnées et toutes les stratégies de réussir un tel challenge sont mises en branle.

Pour un autre intérêt, l'inspection académique de Kaolack s'est félicitée des résultats obtenus quant au déroulement du Programme d'appui à la qualité, à l'équité et la transparence (Paquet). Son chef, Mme Khadidiatou Diallo, a confirmé lors d'un entretien avec la presse qu'en matière d'infrastructures et de réalisations, cinq (5) écoles publiques ont été entièrement construites et équipées en dehors de la réalisation d'un Bloc scientifique et technique et de la réhabilitation de l'unique Bloc scientifique et technique dont disposait l'académie de Kaolack. Cette intervention a ainsi permis à la région de Kaolack de profiter de deux blocs scientifiques et techniques tous équipés et prompts à abriter des cours.

A côté de ces nouvelles infrastructures, le programme a aussi jugé utile de réaliser sous l'autorité de l'inspection académique, un centre régional de formation des personnels de l'Education. Un édifice qui a été l'objet d'un satisfecit à l'endroit des autorités académiques de Kaolack, lesquelles ont réussi cette année à affecter dans ce centre une population de 250 stagiaires au moment où dans d'autres régions du pays, ces Crf ne sont pas encore ouverts aux élèves-maîtres. D'ailleurs, sur les onze (11) centres que compte le pays, seules six (6) unités ont pu traverser ce gab. Certes, un privilège qui a fait jaillir un faisceau de remerciements en direction des partenaires techniques et financiers à l'image de l'Etat du Sénégal.

A l'opposé dans le domaine de la formation, le programme « Paquet » a aussi institué d'autres activités de formation et de mise à niveau en direction de certaines structures éducatives de la région. En principe, ces formations devaient être absorbées par le fonds additionnel du paquet autrement intitulé Paquet/ FA. « Ces fonds ont pour vocation de couvrir ce genre d'opération, mais tardent à entrer en caisse », renseigne la patronne de l'inspection académique de Kaolack.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.