Afrique: Partenariats stratégiques, élément clé pour promouvoir l'industrie du secteur aérien en Afrique

Lorsque je réfléchis à l'importance des partenariats, cela me rappelle le proverbe tanzanien selon lequel deux fourmis peuvent tirer une sauterelle ainsi que l'adage congolais selon lequel un seul bracelet ne produit pas de tintement. Ces trésors de la sagesse africaine ne sont pas plus pertinents ailleurs qu'ils ne le sont pour le secteur de l'aviation africaine.

La principale préoccupation de tout dirigeant d'entreprise est de réaliser la croissance dans le secteur concerné. Un regard sur les annales de l'histoire du monde des entreprises révèle que les partenariats stratégiques ont permis aux organisations et entreprises d'étendre leurs activités à de nouveaux segments de marché, brûler les étapes de développement et surmonter les obstacles en exploitant les atouts d'autres entités.

Il s'agit là d'une approche qui se révèle de plus en plus précieuse pour le secteur de l'aviation africaine et qui est alimentée par la demande acharnée pour les services de transport aérien et la nécessité qu'ont les compagnies aériennes et autres fournisseurs de solutions de satisfaire à la demande tout en restant compétitifs. En réalité, au fur et à mesure que se développent les économies africaines, la nécessité d'amélioration et davantage d'efficience du transport aérien devient pressante.

Les partenariats et alliances se sont révélés rentables

A l'échelle mondiale, le secteur du transport aérien tire des profits des alliances stratégiques qui ont permis à un certain nombre de compagnies aériennes de tirer parti d'importants réseaux tels que les économies d'échelle opérationnelles et les réseaux routiers plus larges tout en préservant leur indépendance.

Les alliances confèrent une portée significative à leurs membres. Star Alliance, par exemple, comprend 27 compagnies aériennes membres qui desservent plus de 1330 aéroports dans 192 pays ; SkyTeam alliance comprend 19 transporteurs répartis sur cinq (5) continents et dont le fret aérien englobe 10 transporteurs. La troisième plus importante alliance mondiale, Oneworld, dessert près de 1000 aéroports dans plus de 158 pays.

L'un des aspects importants de la collaboration au sein du secteur du transport aérien est le partage de codes qui constitue le fondement de la plupart des partenariats et qui autorise les compagnies aériennes à vendre des places sur les vols de leurs partenaires comme si ces vols étaient les leurs. Les compagnies aériennes se servent d'accords de partage de codes pour diverses raisons telles que l'entrée indirecte sur les marchés où les coûts et les limitations réglementaires rendraient l'entrée directe impossible, l'expansion de réseaux ainsi que l'amélioration de la qualité des services. D'autres avantages englobent, entre autres, la capacité des compagnies aériennes à réduire les coûts au moyen de la coordination des horaires de vol et du partage de salons d'aéroports, l'assistance en escale, l'enregistrement, l'entretien et les efforts en matière de marketing et de ventes.

Les collaborations sont très prometteuses pour le secteur de l'aviation en Afrique

L'industrie du transport aérien constitue un secteur à forte intensité de capital. La grande variété d'équipements et installations onéreux, les avions, les simulateurs de vol et les hangars de maintenance font de cette industrie une affaire coûteuse qui nécessite d'importantes sommes d'argent à des fins d'opérations efficientes et de rentabilité. Ce qui est plus préoccupant dans le cas de l'Afrique, c'est le coût élevé des opérations qui se situe parmi les plus élevés au monde en raison des taxes et redevances excessives prélevées sur les compagnies aériennes et les passagers, ce qui rend les compagnies aériennes africaines moins compétitives par rapport aux transporteurs aériens étrangers.

En dépit de cette situation, le marché du transport aérien en Afrique reste parmi les marchés présentant le plus fort potentiel de croissance.

Ce double statut de coût élevé et de fort potentiel du secteur du transport aérien du continent révèle l'importance cruciale des partenariats stratégiques et des collaborations avantageuses qui réduisent les coûts et permettent aux petites et grandes compagnies aériennes de satisfaire à la demande future qui devrait doubler dans les 20 prochaines années. Ces arrangements profitent également aux passagers en générant des avantages comme la réduction du temps de voyage et l'amélioration de la prévisibilité et la fiabilité des services. Etant donné les rapports avérés entre l'industrie du transport aérien et d'autres secteurs clés comme le tourisme et le commerce, les avantages potentiels de ces partenariats sont d'autant plus importants qu'ils devraient être considérés comme prioritaires par toutes les parties prenantes concernées.

« Gagnons Ensemble »

Au fur et à mesure que le Marché unique de transport aérien en Afrique (SAATM) prend de l'ampleur, les spécialistes du secteur du transport aérien indiquent qu'il devrait contribuer à améliorer la flexibilité des opérations des compagnies aériennes, libéraliser les réglementations, permettre l'harmonisation des standards et améliorer les opportunités de marketing entre les compagnies aériennes. Cela étant, les investisseurs et les parties prenantes du transport aérien en Afrique devront déployer d'importants efforts afin de desservir un marché en expansion, faute de quoi ils risquent de perdre du terrain en faveur des acteurs mieux dotés de ressources et qui proviennent d'autres régions.

C'est en reconnaissance de la valeur cruciale de ces partenariats que l'Association des compagnies aériennes africaines (AFRAA) a convoqué la Convention des parties prenantes du secteur aérien qui a pour thème « Gagnons Ensemble» tenu du 12 au 14 mai à Maurice. La convention a réuni des professionnels de l'aviation d'Afrique et d'autres régions dans le but d'établir des réseaux durables, favoriser l'échange de connaissances et créer un environnement d'affaires compétitif.

Dans une industrie à forte intensité de capital comme le secteur de l'aviation qui a des enjeux complexes à relever – promotion par les compagnies aériennes d'une plus grande collaboration stratégique entre les parties prenantes du secteur de l'aviation en Afrique, les producteurs et les gouvernements constitueront le principal moteur de l'innovation, de la croissance et de l'impact social.

Secrétaire général de l'Association des compagnies aériennes africaines (AFRAA)

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.