Cote d'Ivoire: Projet de désengorgement des cimetières d'Abidjan - Le District acquiert un terrain de 100 hectares à Songon

Le District autonome d'Abidjan envisage la fermeture temporaire du cimetière de Williamsville, dans la commune d'Adjamé, à partir du 8 juin 2019.

La principale raison de cette décision, ce cimetière arrive à saturation. Ainsi dans la période de cette fermeture, le District entend procéder à des travaux de rénovation et de mise à niveau.

De ce fait, le District invite les familles des défunts à s'orienter vers les cimetières de Yopougon et d'Abobo qui « disposent encore d'une grande capacité d'accueil ».

L'objet final de l'institution, c'est d'arriver à « désengorger » les cimetières d'Abidjan. Dans ce cadre, il annonce l'acquisition d'un terrain de 100 hectares à Adiopodoumé (Songon), pour la construction d'un nouveau cimetière.

« Les travaux d'ouverture des voies d'accès à ce site seront bientôt lancés », stipule un communiqué officiel.

En attendant, le District d'Abidjan envisage dans les jours à venir des travaux de rénovation des cimetières de Koumassi et de Port-Bouët, pour « leur prochaine réouverture avec des services modernes et adaptés aux besoins des populations » en vue d'accompagner cette mesure de fermeture temporaire du cimetière de Williamsville.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.