26 Mai 2019

Congo-Kinshasa: SCPT - Les agents exigent le départ du DG Umba Patrick

Les Travailleurs de la Société Congolaise des Postes et Télécommunications (SCPT), poursuivent leur mouvement de grève au siège social de cette entreprise à la Gombe. Fanfares, sifflets entre les lèvres et objets leurs permettant de se faire entendre par l'autorité du pays, ces agents ne faiblissent quasiment pas.

Ils demandent au Président de la République, Félix Tshisekedi, le paiement de leur salaire d'environ 4 mois pour Kinshasa et 15 mois en provinces, l'Audit de gestion du DG Umba Patrick ainsi que le départ immédiat de ce dernier.

Depuis l'arrivée du nouveau Président de la RD. Congo, Félix Tshisekedi, plusieurs entreprises publiques, ministères et universités sombrent dans la grogne sociale généralisée. Pour la plupart des cas, les agents revendiquent le paiement des salaires et autres primes liés à l'exercice du travail.

A la SCPT, pour les agents, le Président de la République doit demander au Directeur général de payer leurs arriérés de 4 mois de salaire. "Nous sommes en train de revendiquer nos droits, c'est depuis le mois de décembre qu'il y a ce problème, mais on avait suspendu un moment la grève. Maintenant, nous avons repris, nous venons demander au nouveau Directeur Général de payer notre argent. Il ne veut pas nous payer sous prétexte que notre entreprise ne produit pas. Mais, à notre grande surprise, il a créé une entreprise parallèle au nom d'ITM, en diagonal de l'UTEX AFRICA", a laissé entendre un travailleur de l'entreprise.

Pour certains, "c'est vraiment des antivaleurs que nous ne pouvons pas accepter. Nos techniciens devaient aller travailler en province, mais on a dit qu'il n'y a pas d'argent. Par contre, il prend l'argent qui pouvait nous payer pour aller ravitailler sa propre entreprise. Si on veut parler, il envoi des policiers pour nous arrêter", a déclaré maman Malulu, agent de la SCPT.

Par ailleurs, il sied de noter que les démarches pour trouver une solution à leurs problèmes ont commencé depuis longtemps. Ils se sont vus avec le conseiller du Président de la République à la cité de l'Union Africaine afin de trouver une solution à cette crise. Au cas contraire, ils ne vont pas reprendre du service. "Nous demandons une chose au Chef de l'Etat : qu'il puisse faire partir le Directeur général Umba Patrick. Il ne fait qu'engager ses amis comme des consultants de l'entreprise et ils sont en train de diriger l'entreprise en bouffant l'argent qui est destiné aux agents. Même si on nous paye les 4 mois, nous n'allons pas reprendre le boulot jusqu'au départ de ce DG", s'est exclamé un autre gréviste, furax.

Congo-Kinshasa

Le fonctionnement de la Céni une fois de plus sous le feu des critiques

En RDC, la Céni est depuis quelques jours en fin de mandat. Son vice-président est le seul à avoir… Plus »

Copyright © 2019 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.