Togo: Dr Gnagnon scelle un "pacte" avec les populations de la Commune d'Agbodrafo

C'est au cours d'une rencontre hier dimanche à Agbavi, une des localités à l'extrême ouest de cette commune voisine au Golfe. Il a été question au cours de cette rencontre à laquelle des jeunes gens massivement mobilisés sont venus des différentes localités composantes de cette commune d'Agbodrafo, de présenter à ces derniers, les élections locales et ses enjeux.

Et surtout officialiser solennellement la candidature de ce membre du bureau directoire des FDR (Forces Démocratiques pour la République), à la tête d'une liste commune de la Coalition de l'opposition (C14) dans cette commune.

Outre cette officialisation, ce fut une occasion de présenter à l'assistance composée en majorité de jeunes gens, acquis à la cause du développement de leur commune, la composition complète de cette liste sur laquelle se retrouve les FDR et la CDPA.

Pour justifier sa candidature, Dr Jean-Emmanuel Gnagnon a dit avoir compris que " le développement est un défi dans cette commune. Et comme d'ailleurs dans tout le Togo. Nous avons beaucoup de défis.

Aujourd'hui, nous avons rencontré les populations à Agbavi, pour échanger sur les enjeux. Nous avons d'abord expliqué l'utilité des locales puisque depuis 32 ans, on n'a pas eu des élections locales dans notre pays, ce qui a retardé le développement de nos communes.

Les populations sont conscientes que les élections locales sont un passage obligé pour aller vers un développement plus rassuré. Et donc elles se sont engagées et elles ont porté leur confiance en nous pour aller défendre leurs attentes, aller défendre leur volonté dans cette compétition électorale.

Nous allons assumer ce rôle avec dignité avec honneur, avec abnégation et sacrifice parce que nous avons également compris que notre contribution, notre apport de façon exaustive pourra véritablement combler les attentes des populations dans la Commune d'Agbodrafo".

Déjà, il mesure les difficultés qu'il y a dans cette commune et auxquelles il faudra apporter des solutions. "Dans cette commune, il y a beaucoup de difficultés. Vous voyez, la commune part de Kpogan Agbétiko jusqu'à Goumou kopé.

Mais vous allez vous surprendre que d'Agbétiko jusqu'à Goumou kopé, il n'y a même de pharmacie. Il n'y a même pas de marché. Le seul marché qui se trouve à Agbata est un marché embryonnaire.

Alors que nous savons combien de femmes aujourd'hui qui sont dans l'informel dans cette commune, nous pouvons également nous surprendre que les lycées qui sont là, sont à compter au bout des doigts, le lycée de Gbodjomé, Agbodrafo et puis c'est fini. Et au niveau des écoles primaires, c'est un réel défi.

Nous avons pensé que nous pouvons aider. Nous pouvons contribuer, avec le soutien sans faille des populations qui déjà ont commencé par nous faire confiance.

Elles sont sorties nombreuses aujourd'hui parce qu'elles ont manifesté de l'intérêt aux questions des élections locales et surtout, parce qu'elles ont compris que le temps est venu pour elles de prendre leur pouvoir.

Le pouvoir à la base c'est le pouvoir de la bonne gouvernance, le piuvoir de la démocratie, et je crois que la Commune d'Agbodrafo est déjà prête pour pouvoir aller à ces élections et surtout avec ses populations qui sont disposées, disponibles à accompagner le processus. C'est aussi notre tour de leur dire que nous n'allons pas les décevoir".

à l'aune de ces difficultés auxquelles sa liste compte aider à apporter des solutions, Dr Gnagnon convient avec les populations de la Commune d'Agbodrafo que "ceux qui nous ont gouverné pendant plus de 50 ans et qui n'ont pas pu véritablement fait développer nos communes ce n'est pas aujourd'hui qu'ils seront plus conscients pour pouvoir le faire".

Aussi, salue-t-il le choix fait par la Coalition de l'opposition de prendre part à ces locales, après le boycott des législatives qui a fait couler d'encre et de salive.

"A la Coalition, nous disons que oui, le développement passe par les élections locales, la Coalition a fait un bon choix en participant à ces élections. Nous tiendrons notre promesse,nous irons jusqu'au bout et nous sommes sûrs de rafler les 15 sièges de cette commune", a-t-il affirmé.

Si d'aucuns sont dubitatif quant aux conditions d'organisation d'une élection transparente et démocratique, le candidat tête de liste de la C14 dans la Commune d'Agbodrafo croit savoir que "le corps électoral à l'issue des opérations de révisions des listes électorales déjà est signifiant pour faire basculer le vote.

Nous leur faisons confiance et elles (les populations) sauront faire leur choix. C'est le temps du changement, c'est le temps de faire le bon choix".

Étaient présents à cette cérémonie, pour y apporter leur soutien à cette liste, Espoir Koudjodji, lui même candidat sur la liste de la C14 dans la Commune de Bè et Moïse Koulékpoto, Secrétaire national chargé de l'organisation des activités au niveau des FDR.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.