Maroc: Inwi présente son centre opérationnel "Soc" contre les cyber-attaques

L'opérateur de télécommunications Inwi a présenté, jeudi à Casablanca, le bilan de ses offres en matière de cyber-sécurité, notamment son centre opérationnel de cyber-sécurité "Soc", en service depuis un an.

Opéré en partenariat avec Symantec, leader mondial en cyber-sécurité, le Security Operating Center "Soc" est une infrastructure de pointe capable de détecter, analyser et répondre 7j/7 à toutes les cyber-menaces, attaques extérieures et virus informatiques qui peuvent affecter les systèmes d'information des entreprises clientes.

L'objectif final de "Soc" est d'assurer une surveillance continue afin de rétablir dans un délai, le plus court possible, le fonctionnement du système d'information lorsqu'il est touché, rapporte la MAP.

Le directeur du Marketing entreprises et de la Business Unit Cloud/Cyber-défense de Inwi, Sami Landoulsi, a indiqué que le dispositif de supervision et d'administration de la sécurité du système d'information "Soc" a permis l'enregistrement de près de 52 milliards d'événements et la détection de 5.000 attaques sur la période allant du 1er janvier 2019 au 30 avril 2019.

Il a également rappelé que la cyber-sécurité est un enjeu international et national qui concerne toute entreprise et tout équipement numérique dans la mesure où l'origine de la cybercriminalité est de plus en plus diversifiée, précisant que les cibles peuvent être soit directement visées via des actions ciblées, soit à travers des attaques de large spectre ou par "effet de bord".

Le Maroc est tout autant concerné avec une économie connectée, où plusieurs sociétés étrangères y sont implantées et où l'usage d'Internet n'a pas de frontière, a-t-il fait observer, notant que la surface d'attaque au Maroc est en augmentation à travers le développement de l'Internet fixe et de la fibre optique entreprises et particulier. Chaque année, des millions de données, souvent ultra confidentielles, sont ainsi piratées à cause de cyber-attaques diverses et variées. Ces dernières, développées et imprévisibles, affectent aussi la continuité de certains services vitaux dans des domaines stratégiques comme la défense, le transport, la finance ou la santé.

En 2018, les cyber-attaques ont coûté à l'économie mondiale 445 milliards de dollars. Elles sont, selon le World Economic Forum, le cinquième plus gros risque mondial en 2019, juste derrière les risques liés aux changements climatiques et aux catastrophes naturelles. Inwi a été le premier opérateur à proposer aux entreprises et institutions nationales des solutions de cyber-sécurité adaptées en partenariat avec des leaders mondiaux en la matière.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.