27 Mai 2019

Maroc: Initiative éco-citoyenne pour une plage propre à Aïn Diab

Une centaine de bénévoles, dont des écoliers et des résidents, ont procédé, samedi, à la collecte des déchets laissés in situ au niveau de la plage de Aïn Diab.

Cette action initiée par le Secrétariat d'État chargé du développement Durable, la société BASF et l'Association des enseignants des sciences de la vie et de la terre (AESVT) vise à sensibiliser à l'importance de la préservation de l'environnement.

Dans une déclaration à la MAP, le directeur de l'AESVT, Samir Abderafii a estimé que cette manifestation est essentielle compte tenu de l'augmentation de la fréquentation de la plage de Ain Diab durant le mois sacré de Ramadan, expliquant que cette fréquentation ayant pour conséquence un amas de déchets et détritus qui souillent cet espace public et nuisent à l'environnement. M. Abderafii a mis également l'accent sur l'importance de la sensibilisation particulièrement des jeunes et des moins jeunes pour "ancrer les pratiques de civisme dans le quotidien de chacun de nous".

Pour sa part, le DG du groupe de chimie allemand BASF en Afrique du Nord et de l'Ouest, Khaldoun Bouacida, a indiqué que le but de cet évènement est de sensibiliser l'ensemble des participants ainsi que les personnes fréquentant la plage à cette pratique éco-citoyenne et adopter un mode de consommation durable.

Cette action est un plaidoyer pour des pratiques civiques de la part de tous pour une plage propre, , a t-il ajouté, soulignant que c'est avec cette volonté que les participants à cette initiative s'engagent dans cette action.

Les problématiques liées à l'environnement figurent à la tête des grandes questions qui ne doivent pas être réglées uniquement à travers des politiques publiques mais également via des initiatives privés et individuelles.

Selon des statistiques publiées à cette occasion, plus de 12 millions de tonnes de déchets plastiques sont produits sur une année dans le monde dont près de 80% sont localisés sur les continents. 90% de ces déchets sont drainés par les courants d'eau. Et d'ici à 2050, la quantité de plastique dépassera largement celle de la faune marine et aquatique.

Maroc

Amine Harit - Cet accident qui hante encore le Marocain

L'histoire se passait dans la nuit du 29 au 30 juin 2018. Alors qu'il était en vacances à Marrakech, Amine… Plus »

Copyright © 2019 Libération. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.