Algérie: Plus de 2.000 doses de sérum anti-venin de scorpion distribuées depuis le début de l'année

Ouargla — Une quantité de plus de 2.000 doses de sérum anti-venin de scorpion a été distribuée depuis le début de cette année aux établissements et unités de santé de la wilaya d'Ouargla, a-t-on appris dimanche de responsables de l'Institut Pasteur (Alger).

L'opération d'approvisionnement du stock de la wilaya d'Ouargla en sérum anti-venin se poursuivra par tranches, proportionnelles aux besoins formulés d'ici au mois de décembre, après que les besoins de la wilaya en la matière aient été établis à plus de 6.000 doses par le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, a affirmé la chargée de communication de l'Institut-Pasteur, Mme. Souad Benchehida, jointe par l'APS par téléphone.

Selon la responsable, la coordination est permanente avec l'Institut Pasteur pour signaler tout manque en sérum anti-venin au niveau des établissements de la Santé à travers le territoire national, pour éviter toute perturbation et rupture de stock en ce produit.

Le chef de service de la prévention à la direction de la Santé et de la Population (DSP) de la wilaya d'Ouargla, Dr. Djamel Maâmri, a rassuré, de son coté, que les quantités de sérum anti-venin de scorpion sont disponibles en quantités "suffisantes" au niveau des structures de santé de la wilaya pour couvrir, à la lumière de statistiques annuelles des cas de piqures, les besoins de la wilaya sur toute la période estivale.

Lire aussi: Les envenimations de scorpions ont doublé en Algérie durant les 3 dernières décennies

Les efforts menés dans le cadre de la lutte contre l'envenimation scorpionique ont été couronnés par un "net" recul des cas de piqures, grâce aux dispositions et mesures préventives prises, et aux campagnes de sensibilisation sur ce type d'envenimation qui connait un accroissement en période estivale.

Selon les statistiques de la DSP, pas moins de 2.500 piqures de scorpions, dont sept ayant entrainé le décès, avaient été enregistrées l'année dernière à travers la wilaya d'Ouargla.

L'entrée en service durant ce mois de mai de l'annexe d'Ouargla de l'Institut Pasteur a permis d'extraire et de préparer le venin de scorpions confirme le déploiement de l'Institut dans la région, et le renforcement des efforts de prévention et de lutte contre l'envenimation due aux piqures de cet insecte dangereux.

Dans le même sillage, les efforts déployés par les différents acteurs, notamment les services de la wilaya, de la commune, des directions de la Santé et de l'Environnement, des associations et des entreprises focalisent sur l'implication du citoyen, en tant que partenaire "essentiel" dans la lutte contre le fléau.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.