Sénégal: 72ème édition du Festival de cinéma de Cannes - Mati Diop repart avec le Grand Prix

Pour son premier long métrage «Atlantique», la réalisatrice franco-sénégalaise, Mati Diop a remporté le Grand Prix du Festival de Cinéma de Cannes qui s'est achevé samedi dernier, 25 mai. Cette distinction ouvre ainsi une nouvelle page au cinéma sénégalais. La palme d'Or du festival est revenue au coréen, Bong Joon-ho pour son film «Parasite».

Après l'Étalon d'or de Yennenga, le grand prix du Fespaco, remporté par Alain Gomis pour son film «Félicité» en 2017, Cannes a parlé wolof ce samedi avec le sacre du long métrage Atlantique réalisé par la franco-sénégalaise, Mati Diop.

Elle était la révélation majeure de la 72e édition du Festival de Cannes et son film a finalement marqué les esprits des membres du jury. Mati Diop, a remporté le Grand Prix de ce festival international de cinéma qui a pris fin ce samedi 25 mai à Cannes au Sud de la France.

La réalisatrice franco-sénégalaise a reçu ce prix décerné au film ayant «manifesté le plus d'originalité ou d'esprit de recherche» pour son premier film intitulé «Atlantique».

«C'est la grande aventure du cinéma. Je suis ici et en même temps au Sénégal. J'ai hâte que vous découvriez ce film», a déclaré Mati Diop à la soirée de clôture du festival.

Ce couronnement de la réalisatrice franco-sénégalaise vient, en effet, s'ajouter au palmarès du cinéma sénégalais qui ne cesse de rayonner ces dernières années.

Coproduit par «Les Films du Bal» (France) et la société de production CINEKAP du producteur Oumar Sall, avec l'appui du Fonds de promotion de l'industrie cinématographique et audiovisuelle (Fopica) de l'Etat du Sénégal, «Atlantique» retrace les méfaits de l'émigration.

Le long métrage de 104 minutes revient sur les drames collectifs de l'immigration clandestine, les périls de la migration avec des «jeunes gens épuisés par la misère qui prennent la mer, des jeunes filles qui cherchent, au pays, des moyens pour faire mieux que survivre».

Il a été tourné dans la banlieue dakaroise plus précisément à Thiaroye. «Atlantique» compte de jeunes techniciens du cinéma sénégalais comme les deux assistants réalisateurs, Fatou Touré et Abdou Khadir Ndiaye, le chef électricien, Lamine Sarr, le conseiller artistique, Fabacary Assymby Coly et le producteur du film, Oumar Sall qui est aussi le directeur de la société de production Cinekap.

Fille du musicien Wasis Diop et nièce du cinéaste sénégalais Djibril Diop Mambety, Mati Diop née à Paris en 1982, est à sa première participation au Festival de Cannes.

«Atlantique» est le premier film sénégalais en compétition à Cannes depuis «Hyènes» de son oncle, il y a de cela 27 ans, en 1992. Rappelons également que Mati Diop a remporté en 2013 le Grand Prix du Festival international du documentaire de Marseille pour «Mille Soleils».

MATI DIOP, LAUREATE DU GRAND PRIX DU FESTIVAL DE CANNES : «J'ai tellement hâte de venir montrer le film à Dakar»

«C'est vrai que 27 ans plutôt, mon oncle Djibril Diop Mambéty avait réalisé «Hyènes», un film pour lequel, j'ai une grande admiration et qui fait partie des films qui m'ont énormément nourri.

Je suis très émue d'être là 27 ans après et en même temps cette espèce de gap, de trou, d'absence, autant d'années, c'est un constat qui est triste, qui est difficile mais je crois que les écarts seront de moins en moins grands et que c'est une situation stimulante pour les cinéastes à Dakar.

On a vraiment besoin que ça arrive vraiment trop souvent. J'ai tellement hâte de venir montrer le film à Dakar. D'ailleurs, c'est prévu pour très bientôt. Ça va être un moment très important pour moi, pour mon équipe de montrer le film où il a été tourné.

D'ailleurs dans l'idéal, j'aurais aimé que ça soit le premier endroit où le film soit partagé mais voilà, on est quand même très heureux de le montrer ici dans de plus belles conditions», a fait savoir Mati Diop sur le site Emedia-Invest.

LA JOIE DE LA JEUNE HEROÏNE D'«ATLANTIQUE», A DAKAR

Le film Atlantique, de la réalisatrice franco-sénégalaise Mati Diop, a obtenu le Grand Prix du Festival de Cannes ce samedi 25 mai 2019.

Dans ses remerciements, la cinéaste a eu une pensée particulière pour les «rues de Dakar» où a été tourné son long-métrage. Des rues dont sont également originaires les acteurs du film, dont l'héroïne Mame Bineta Sané.

Mame Bineta Sané, qui tient le rôle principal dans le film Atlantique, habite dans la banlieue de la capitale sénégalaise. Samedi, la jeune femme de 19 ans a appris la nouvelle et fêté le prix à Thiaroye-sur-Mer, dans la petite maison familiale.

«Aujourd'hui, je suis très heureuse. Je remercie le Bon Dieu et je prie pour que tout cela continue. Je remercie également mes parents. C'est grâce à eux si j'en suis arrivée là», confie l'actrice.

Une victoire partagée par son frère, Badou Sané. «C'est extraordinaire», dit-il. «On était là, vous le voyez à ma voix, on a sauté de joie à ce moment-là ! On est très, très heureux. On ne parvient même pas à expliquer notre joie.»

Celle qui se destinait à devenir mannequin a rencontré par hasard Mati Diop. C'est dans une petite rue du quartier de Thiaroye Cinéma - ça ne s'invente pas - que la réalisatrice a fait la connaissance de la jeune fille.

«Mati a cru en moi», confie Mame Bineta Sané au sujet de la réalisatrice. «Elle m'a encouragée tous les jours», «a pris du temps pour me mettre à l'aise et pour que je me familiarise avec la caméra», dit-elle encore.

«À une semaine du début du tournage, on devait répéter sur une scène particulièrement importante pour mon personnage», se rappelle l'actrice. Et d'ajouter : «Je n'avais jamais fait ça avant.»

C'est lorsque Mame Bineta Sané a réussi cette première scène, dit-elle, qu'elle a «gagné en confiance pour la suite du film». Depuis la fin du tournage il y a un an, elle souhaite maintenant poursuivre sa carrière d'actrice.

ABDOULAYE DIOP, MINISTRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION : «Le Sénégal est en train de reprendre sa place dans la culture»

«C'est un sentiment de fierté et de bonheur que nous avons pour l'ensemble du Sénégal. Ça équivaut à une finale de coupe du monde si on sait que le Sénégal a rayonné dans le monde de sa par sa culture.

Le Sénégal est en train de reprendre sa place dans la culture et je crois que ça a été possible dans la volonté réelle du Chef de l'Etat qui a mis à la disposition du cinéma un fonds important pour aider tous les réalisateurs, les accompagner.

C'est dans ce cadre aujourd'hui qu'on peut dire qu'on a une réelle satisfaction quand on sait que tous les résultats que nous avons sur le cinéma de manière générale. Il faut saluer tout le talent de nos artistes et les encourager.

Ça fait plaisir surtout si on sait que depuis 27 ans que le Sénégal n'a pas été présent et si on sait qu'aussi que c'est la première fois qu'une de nos compatriotes, je crois que c'est un grand sentiment de satisfaction».

MACKY SALL, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE : «Mati Diop signe la créativité d'une jeunesse conquérante et audacieuse»

Le Président de la République, Macky Sall s'est aussi joint au concert de félicitations à la lauréate du Grand Prix du Festival de Cannes. «Je salue la consécration de Mati Diop avec son Grand Prix du Festival de Cannes.

Elle signe, de son nom, la créativité d'une jeunesse conquérante et audacieuse. Je suis sûr qu'elle indique le chemin pour d'autres victoires», a déclaré Macky Sall sur son compte Twitter.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.