Burkina Faso: Attaque de l'Eglise de Toulfè - «Jamais, nous ne céderons... »

Photo d'illustration

C'est avec consternation que l'Opposition politique a appris qu'une église catholique du village de Toulfè, dans la province du Loroum, a été attaquée par des terroristes le dimanche 26 mai 2019.

Cette attaque a causé quatre morts et des blessés.

Tout en condamnant sans réserve aucune cet acte lâche, l'Opposition présente ses vives condoléances aux familles éplorées et à l'Eglise catholique. Elle souhaite un prompt et total rétablissement aux blessés.

Les terroristes, après avoir tenté de créer le chaos entre différentes communautés ethniques et régionales, cherchent désormais à manipuler la fibre religieuse pour nourrir l'industrie de la haine et de la terreur.

Mais, la grande solidarité des différentes communautés religieuses constitue un frein à ce sinistre projet.

Notre modèle de promotion de la tolérance religieuse est unique et a été pendant longtemps efficace. Mais face à l'ingéniosité diabolique de l'ennemi, nous devons renforcer les ponts entre les religions du Burkina Faso, et montrer que, jamais, nous ne céderons.

Vive le Burkina Faso, un et indivisible !

Vive la tolérance religieuse !

Ouagadougou, le 27 mai 2019

Le Chef de file de l'Opposition politique

Zéphirin DIABRE

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.