Guinée: Opposé à un troisième mandat pour Alpha Condé, le ministre de la justice jette l'éponge

Photo: Le Pays
Cheick Sako, ministre de la justice

Les velléités de tripatouillage de la constitution guinéenne commencent à avoir d'effet dans les rangs de la mouvance. Le ministre guinéen en charge de la justice vient de démissionner.

Joint au téléphone par notre rédaction, Sékou Keita chargé de communication de ce département a confirmé l'information sans donner assez de détails.

« C'est effectif. On n'ignore encore les raisons », nous-a-t-il dit avant de dire que le ministre a démissionné ce week-end.

Mais dans un article publié sur jeunearique.com, on indique que Cheick Sako a présenté le 20 mai sa démission à Alpha Condé.

« Tirant les conséquences de votre silence depuis le 4 avril 2019, jour de notre entretien et de la remise du courrier vous demandant de me remplacer dans mes fonctions de ministre de la Justice, garde des Sceaux, je vous présente ma démission du gouvernement », écrit Cheick Sako dans un courrier adressé au président Alpha Condé dont jeuneafrique aurait une copie.

Selon nos confrères, cette lettre a été écrite depuis Montpellier, dans le sud de la France, où le ministre réside actuellement.

Selon ce courrier, la question de la révision constitutionnelle serait l'une des causes de cette démission.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.